les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Chroniques Vauriennes: livre de Bree.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> La Planque des Truands des Bas Fonds -> La Taverne (partie rp)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gulla
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2015
Messages: 21
Race: en voie de disparition
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 16:16 (2016)    Sujet du message: Chroniques Vauriennes: livre de Bree. Répondre en citant



Le Pot d'or


Episode 1:   Rodef le Bonimenteur




J'ouvre les mirettes et v'là ti pas qu'à travers les rideaux, j'vois qu'la grande chandelle 
céleste est aussi haute qu'la dose d'alcool dans l'sang du vieux Mangefeuille. D'après mon 
estimation, 'doit êt' pas loin d'midi. J'ai la caboche qui sonne lourd et les esgourdes qui 
vibrent comme un tambourin d'saltimbanque. Faut dire qu'j'en t'nais une sévère hier, et qu'la fin 
j'm'en souviens p'us tellement. J'me lève difficilement, mais pas d'place à l'oisiv'té. J'me 
traîne jusqu'à mon médicament. Pas d'onguent, pas d'tisane, contre l'mal d'crâne, y a pas 
cinquante options: L'reméde est l'même qu'le mal, à base d'houblon et d'bulles fines. Sitôt 
envoyé l'rince-migaine, voila qu'j'me r'trouve attablée à mon bureau pour faire les 
comptes d'la veille. 
Nom de Dieu! Les filles ont pas chaumé hier soir. J'dirais même qu'ça a 
turbiné comme dans une mine d'or exploitée par des nains cupides. Va falloir qu'j'pense à leur 
filer une journée d'congé, elles vont pas t'nir la route à c't'allure là. Bon, passons aux 
bénéfices du bar. Bin c'plus mitigé. Y a eu du client, mais pas d'quoi en faire une syncope. 
Pareil pour les combats d'boxe. D'puis qu'le Gaulbert est parti sans laisser d'adresse, les 
cogneurs s'font pas légions au portillon, et les parieurs non plus, du coup. 


Pendant qu'j'suis plongée dans mes comptes, j'entend mon nom qui s'fait chevroté à la porte. J'lève la tête vers 
la dite porte, et v'la qu'la p'tite demi portion de hobbit qui m'sert de serveur m'azimute l'air
 pas vaillant. "M'dame Torsen" qu'y m'dit, "y a un grand type qui veut vous voir. Y dit qu'y 
vous connait". Fi' d'pu***n, pas moyen d'bosser peinard dans c'bouge, même aux heures creuses! 
"Dis y qu'il aille voir ailleurs si l'herbe est plus douce, sinon j'vais finir mes comptes avec 
ses ratiches comme unité!" Le p'tit part tout penaud transmettre l'message à l'incongru, quand 
c'ui-ci débarque sans autorisation dans mon burlingue. 


"Hé bé Torsen, c'comme ça qu'on accueille les vieux copains?" J'repose mon cendrier en pierre qu'j'avais prévu d'lui balancer en travers du museau pour manque de politesse. Qui c'est qui débarque? Rhodef! Mon vieux pote de chambrée, tout 
boursouflé d'suffisance et d'gras d'bidoche. 
"T'as pris du bide, vieux sac à vinasse!" que j'lui balance. On s'échange deux trois politesses dans l'genre, 'pis j'linvite à poser son calleux sur l'fauteuil. L'grand est moins maigrichon que quand on f'sait l'tire-laine sur l'marché. Y a la 
barbe qu'a poussée, comme si ça lui donnait un air de bourgeois. L'a un p'tit galure sur la 
caboche, et son manteau d'rupin a l'air un peu rappé. J'lui fait goûter d'la bière d'mon meilleur 
fût. 
"Alors, qu'est c'qui t’amène dans l'coin, grande savatte?" que j'lui d'mande. 
L'aut' sirote sa bière et tripote ses poils de barbe en souriant comme un bonimenteur de trois sous. 


"J'ai une bonne affaire pour toi, Torsen. J'ai ouïe dire qu'tu traficotais dans 
la vente d'alcool de d'sous l'manteau, mais j'me doute qu'tu continue à œuvrer dans la rapine.
 J'ai une commande d'un type qui voudrait récupérer un pièce de vaisselle tout en or. ça lui 
v'nait d'son pôpi, mais ça a été vendu à un richard du quartier des pierres!
J'le r'garde, l'air un peu suspicieuse. L'aut' doit l'remarquer et enchaîne: 


"C'est un crachoir en or, un pot tout rond et tout plein d'rubis. Parait qu'le rupin s'en sert 
comme pot d'chambre, mais pour mon commanditaire, c't'un objet d'valeur."


"C'est quoi l'embrouille dans ton histoire?" que j'lui sort "Parce que mon affaire de picole sous 
l'manteau et d'tripot clando m'va bien. J'ai pas envie d'risquer la main coupée pour un vieux pot 
d'cahmbre.
L'aut' prend l'air déçu et m'sort: "J't'ai connu plus vaillante la Torsen. Dans l'temps t'aurai 
pendu mère et père pour un galon d'vinasse du père Porcher. Faut croire qu'l'âge t'ramolli". 
"Non mais dis, grand couillon, si c'est pour trouver mon poing dans l'coin d'ta gueule de c*n 
qu't'es v'nu m'voir, t'peux r'partir de suite, avec mon pied au dargeot. J'suis ni molle ni 
froussarde. Mais j'renifle bien tes arnaques à la mord-moi-l'noeud".


"Pas d'arnaque, Torsen! Parole! C't'un coup en or, et j'veux l'partager avec toi! en souv'nir
du bon vieux temps!


"L'bon vieux temps? J't'en fout'rais! Rhodef l'embrouille, qu'on t'app'lait.
L'Bonimenteur, l'détrousseur. M'fais pas croire qu't'as changé. Pour les mauvais coups, on t'a 
suivi, mais faut croire qu'on mûri. Si tu m'propose ça, c'est qu't'as b'soin d'moi.


L'grand barbu ricane jaune, puis s'gratte ses trois ch'veux avant d’enchaîner: 
"Bon, j'la joue honnête avec toi. C'dernières années ont pas été rutilantes. J'ai détroussé
à droite à gauche, et j'me suis encanaillé avec une bande de ch'valiers des vertes forêts, 
autrement dit d'bandit d'grand ch'min. On a bien gagné not' croûte d'or, et femmes et rubis
nous dansait sur la bedaine.
L'aut' arbore un grand sourire, genre pas peu fier de lui. J'me recale dans le fond d'mon 
fauteuil, bourre ma pipe de tabac et l'allume en m'disant qu'j'allais pas pouvoir échapper au 
récit d'sa chienne de vie, comme si j'en avais quelque chose à tricoter.


"Bref, c'tait l'bon temps, t'vois" qu'il enchaîne, "le chef d'la bande m'avait à la bonne."
Rhodef s’arrête un instant pour r'garder ses arpions. 
"'Pis un jour j'avais abusé d'la genièvre, et j'ai comme qui dirait fait rater un coup payant à 
mon chef. D'puis j'lui suis r'devab' d'la somme perdue, et j'pourrai pas la rembourser sans une 
grosse rentré d'argent. Alors y faut qu'je trouve ce pot. L'gars m'en veut pour huit pièces d'or, et t'en aura quat'".


J'inspire profondément ma fumée de tabac rance que j'me fais un plaisir d'lui cracher au visage.
"Si j'comprend bien, tu veux qu'moi et mes gars on fasse l'sale boulot. M'est avis qu'du cinquante
cinquante ça s'ra pas suffisant.
"Allez Torsen, j'ai b'soin d'ton aide! Et parole, tu pourra t'servir dans l'reste de la bicoque.
 Moi j'ai juste b'soin du pot d'or.
Le v'la qui m'fait ses yeux à faire pleurer un veilleur aigri. Un peu plus, y s'mett'rai à 
chouiner. Fi' d'pu***n, faut croire qu'j'ai du cœur. 
"ça va, vieille chouette! J'vais t'aider sur c'coup là. Mais si tu cherche à m'la faire à 
l'envers, j'te balance dans une fosse d'ouargues tout peinturluré d'jus d'boudin". 


Et l'barbu commence à pousser des cris d'joie, à m'dire qu'suis quand même
la plus chouette des copines, et tout un patacaisse sur mon cœur d'or. 
"Fous l'camp" que j'lui dit. "On s'r'retrouve demain midi à la fontaine aux sangliers.J'aurai un 
gars avec moi, et tu nous montrera la baraque de ton rupin, on pourra commencer le r'pérage". 
J'le r'garde se l'ver tout en salamalec, saluant et s'inclinant en s'dirigeant vers la porte.


A peine il est parti qu'le hobbit arrive avec des œufs au plat et du lard grillé. Tout en 
mâchouillant ma bidoche, j'me dis qu'j'ai forcement fait une conn'rie avec Rhodef. M'enfin comme
on dit, ce s'ra ni la première ni la dernière.









Prochain épisode: La fontaine aux sangliers.


protagonistes minimum: Torsen, Rodef, un truand. et plus si affinités. 
Lieu: La fontaine aux sangliers, le quartier des pierres. Et plus si affinités.


Donc, si vous avez des idées, des envies, à vos stylos (enfin, à vos claviers). Je n'ai pas eu le temps de faire des dessins, mais j'essayerai de les poster rapidement. La suite arrivera sinon dans quelques temps. 
Hop!


_________________
Trop n'est pas assez!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 16:16 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> La Planque des Truands des Bas Fonds -> La Taverne (partie rp) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.