les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Kathellyn Moulins : son histoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Recensement -> Humain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kathellyn/Ethelyawyn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2016
Messages: 8
Race: Humaine
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 16:27 (2016)    Sujet du message: Kathellyn Moulins : son histoire Répondre en citant

 
 
 
Nom : MOULINS
Prénom: Kathellyn, aussi appelée Kath.
Age : 25 ans
Sexe: Féminin
Race: Humaine
Origine: Combe
Profession : Guérisseuse


Description physique : Assez petite, elle avoisine les 1m66, plutôt menue.
Expressive, ses yeux sont gris verts. Quelqu'un d'attentif pourrait percevoir de la malice, sur ce joli visage, parfois un esprit rebelle... mais elle vous semblera afficher une réelle joie de vivre.
Sa peau blanche contraste avec ses cheveux mi courts, bruns. C'est visiblement une jeune femme qui prend très soin d'elle.

Psychologie : Certains diraient d'elle, qu'elle est dotée d'une grande bonté, de gentillesse, d'autres la qualifieraient de plutôt distante lorsqu'on ne la connaît pas... Ce qui les rallieraient sur un point, c'est qu'elle ne vous laissera pas indifférents.
Très curieuse et souvent vive face à l'attitude des gens peu respectueux de la moindre des politesses élémentaires.
Elle aime à écouter les rumeurs, cependant elle préfèrera et de loin se forger son propre avis sur la question. 
Assez idéaliste, mais surtout perfectionniste, elle restera respectueuse envers ceux qui ne partagent pas cette façon d'être, car tolérante.
Elle aime comprendre ce qui l'entoure, et posera souvent cent questions, plutôt qu'une seule.
Elle a cependant gardé un esprit assez naïf qui lui a souvent joué des tours.
Elle est aussi fidèle en amour qu'en amitié.

Qualités : Détermination, écoute, tolérance, gentillesse, et bonté

Défauts : Vive, quelquefois naïve, 

famille, et proches : Père : Lambert Moulins (décédé), Mère : Marta Moulins (décédée), Frère : Nathan Moulins (décédé), Oncle et frère de Lambert Moulins : Edmond Moulins (décédé), Tante, et femme d'Edmond Moulins :Sarah Moulins (décédée), Halrud Vieuxbois : fiancé.



Histoire:


"Kathellyn s'était réfugiée tout au fond de la grande salle du Poney Fringant..
Blottie dans un fauteuil, chaudement vêtue, le regard fixé sur les flammes...
Ses souvenirs lui revinrent à l'esprit.
Toutes ses images se mirent à défiler, comme si elle devint spectatrice de sa propre vie."

Sa naissance si attendue par ses parents Lambert et Marta Moulins, fermiers à Combe il y a de cela vingt cinq ans.
Mais lorsqu'ils s'aperçurent que ce n'était qu'une fille et non un garçon.
La déception mit un temps à se faire ressentir.
On l'habillait déjà comme un garçon, et elle était considérée comme tel.

"ses yeux se mirent à briller, de petites larmes coulèrent le long de son visage fin"
"Elle se reprit légèrement, et les images continuèrent à défiler"

Lorsqu'elle eut atteint sa troisième année, l'annonce d'une seconde naissance au sein de la famille, redonna espoir semble t-il...
Ce fut un garçon cette fois, au plus grand bonheur de ses parents, qu'ils nommèrent Nathan.
Celui-ci fut l'admiration des parents, qui voyaient en lui enfin la relève pour la ferme.
Ils n'avaient d'yeux que pour lui, de temps à autres son père daignait lui jeter un regard distrait et agacé, tant et si bien que la jeune fille se renferma sur elle même de plus en plus.

Kathellyn étant à présent une jolie jeune fille d'une quinzaine d'années.
Elle ressentait encore à cet instant précis comme un sentiment lourd et froid qui plombe le cœur et l'âme.
L'incompréhension ressentie, la culpabilité ensuite firent que Kathellyn se réfugia de plus en plus souvent chez son oncle Ted qui louait une petite échoppe surplombant Combe, sur la route du Sud menant à Bree.
Son oncle vivait seul, ayant perdu sa femme très jeune, il n'avait jamais pu avoir d'enfant.
Ses relations avec son propre frère et sa belle sœur étaient distantes, il s'était rendu compte de l'ambiance qui pouvait régner à la ferme.
C'était un homme bon, et compatissant, et c'est ainsi qu'il proposa à sa jeune nièce de venir plus souvent.
Elle s'intéressa à sa pratique de guérisseur, et c'est ainsi qu'il la prit sous son aile, bien sur cela ne se fit pas en un jour, mais il lui appris à reconnaître les plantes, leurs diversités, ce qu'on pouvait en faire, le bien-être qu'elles pouvaient apporter, savoir concocter des potions, des baumes.
Son oncle la considérait comme particulièrement douée, tandis que ses propres parents ne prêtaient plus aucune attention à la jeune fille.
Elle venait cependant aider régulièrement à la ferme familiale, mais ce matin là, alors qu'elle leur rendit visite, une grande douleur l'étreignit : la ferme était dévastée, les champs brulés, ses parents gisaient au sol, morts, et son frère un peu plus loin agonisant.
Elle ne put rien faire pour le sauver, il mourut peu de temps après dans ses bras.
Elle courut chez son oncle, qui vint immédiatement, mais hélas trop tard lui aussi.

Elle eut beaucoup de mal à s'en remettre, mais son oncle veillait sur elle, comme sur sa fille qu'il n'avait jamais pu avoir.
C'est ainsi avec l'amour 'paternel' de son oncle, qu'elle reprit goût à vivre, sa passion pour la guérison, fut salvatrice.
Il lui enseigna les rudiments de la culture, des origines breeardes, les mots, les livres.
La jeune femme était épanouie, joueuse, et fraîche comme la rosée du matin.

"Kathellyn  bougea légèrement les jambes et mis ses bras autour de ses genoux, le regard toujours fixé sur les flammes."


Des années d'apprentissage, en allant cueillir les herbes si importantes, cela lui ouvrit d'autres possibilités, la confiance des animaux, leurs instincts proches du sien, la simplicité d'être et de communiquer.

"La jeune femme à présent mature, prit une longue inspiration et un léger sourire vint éclairer son visage jusqu'alors fermé."

Et puis... ce fut la rencontre.
Un autre soi, à la fois différent et si évidement semblable.
Halrud !

Il était venu se faire soigner, et lorsque leurs regards se croisèrent, ce fut comme une révélation, comme si le temps avait suspendu son envol, un silence aussi, et elle avait rougit, tant le moment était intense.
Ils savaient l'un comme l'autre, qu'ils étaient fait pour écrire une longue histoire ensemble.

"Les heures s'étaient écoulées, elle n'en avait plus la notion, mais elle ouvrit les yeux, il était temps pour elle de rentrer...."




_________________
"La véritable force commence par la sagesse" Jean Van Hamme.


Dernière édition par Kathellyn/Ethelyawyn le Jeu 15 Déc - 13:11 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Déc - 16:27 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kathellyn/Ethelyawyn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2016
Messages: 8
Race: Humaine
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 13:12 (2016)    Sujet du message: Kathellyn Moulins : son histoire Répondre en citant

La vie pour la jeune Kathellyn s'était écoulée ainsi, à force de travail et de ténacité, elle excellait dans la pratique des soins.
Son Oncle bienveillant, avait entrepris depuis des années des recherches sur certaines herbes, travaux que la jeune femme suivaient également.
Sa relation avec Halrud s'était épanouie un peu plus chaque jour, avec des liens de plus en plus intenses.

Ce fut par une merveilleuse soirée au clair de lune que le jeune homme lui déclara sa flamme, et la demanda en mariage.
Cependant il lui faudrait aussi demander l'autorisation auprès d'Edmond, son Oncle.
Ce qu'il fit, au plus grand bonheur d'Edmond, qui appréciait énormément le jeune homme, et qui voyait en lui l'époux idéal pour sa nièce.
Et c'est ainsi les jeunes gens devinrent fiancés officiellement.

Ils n'étaient pas énormément connus, mais ils avaient eu l'occasion de faire la connaissance de plusieurs personnes fort sympathiques, lors du Gala du Lierre Touffu à Hobbitebourg, notamment les hobbits qui l'animent : Louella, Shab, Cyclade, et bien d'autres, Lysa aussi qu'ils avaient déjà vue auparavant jouer merveilleusement à l'Auberge du Poney Fringant à Bree, ainsi que d'autres personnes bien différentes, dont il serait long d'en établir une liste sans en oublier quelques uns.
Gala que les jeunes gens ne veulent pas manquer, une sorte d'hommage pensent ils à leurs premiers amis, qui les accueillirent si simplement et si gentiment.

Puis ce fut la rencontre avec le Capitaine Eofle d'Espelette, lors de la soirée inaugurale du Comptoir du Renardargent, ainsi de l'inestimable Sieur Brunellin Poireaux.
Les jeunes gens voulaient aider le Guet, pour Kathellyn soigner, c'est ce qu'elle savait faire le mieux, pour son fiancé être garde champêtre, lui conviendrait parfaitement.
Ils furent donc intégrés au Guet tandis que la soirée battait son plein.

Cependant kathellyn s'inquiétait énormément pour son Oncle qui lui apparaissait de jours en jours des plus fatigué.
Elle redoubla d'efforts envers lui malgré sa charge de travail au Guet, et celui à l'échoppe de Combe.

Ils passèrent donc le voir comme chaque soir chez lui, homme qu'elle avait connu si souriant avait le visage blème, parlant avec difficulté même.
C'était ce mardi... Kath et Halrud le regardèrent avec tout le soutien dont ils faisaient toujours preuve, mais ce soir là, rien ne fut comme auparavant.
Edmond voulait qu'ils assistent au Gala, mais il leur fit promettre une chose : celle que quoi qu'il arrive, que la jeune femme assure la continuité de son travail, de ses recherches, afin que celles ci ne périclitent pas, et il remit une enveloppe scellée à Kath, en lui demandant de ne l'ouvrir s'il lui arrivait quelque chose.

Les jeunes gens partirent au Gala, mais la boule au ventre.
Et c'est en rentrant que tout bascula : Edmond respirait à peine, la fin semblait proche, les deux jeunes gens vinrent l'embrasser, et c'est que peu de temps après que l'être cher rendit son dernier souffle.

Tout fut fait afin qu'Edmond puisse être enterré selon ses dernières volontés qui figuraient dans l'enveloppe que Kath avait en sa possession.
Les jeunes gens étaient atterrés au plus profond d'eux mêmes, mais il fallait que la vie continue, son Oncle le voulait ainsi.


Ils décidèrent de suivre leur promesse, et ils se parlèrent longuement, comment allaient ils pouvoir mener à bien leur service au Guet, la charge de travail maintenant qui incombait à Kath, et pour Halrud, il ne pouvait laisser Kath s'occuper de l'entretien de l'échoppe, ainsi que des travaux dont Esmond avait dévoilé la teneur dans le pli remis à la jeune femme, ainsi que des plans.

Ils décidèrent d'envoyer une lettre au Guet afin de pouvoir annoncer au Sieur Poireaux, ou au Capitaine Eofle d'Espelette, ce qui les avait meurtri au plus haut point, et ce que les jeunes gens avaient décidés.

Mais il fallait qu'ils prient du repos, une longue journée s'annonçait pour le lendemain.

C'est donc en cette soirée du jeudi suivant que le Sieur Brunellin Poireaux les reçurent dans un bureau privé au Guet de Bree.
Les jeunes gens lui annoncèrent la bien triste nouvelle, et des conséquences que cela auraient pour Kath et Halrud.
Monsieur Brunellin fut touché par la peine que les jeunes gens ressentaient, il n'hésita pas à leur proposer une semaine de solde afin de leur venir en aide, et leur proposa un soutien en insistant que s'ils avaient besoin de quoique ce soit, ils pourraient compter sur lui.
Les jeunes gens malgré leur tristesse apprécièrent les mots, le geste spontané du Sieur.
Kath le savait bon, charitable, et juste, elle ne s'était jamais trompée à son égard, et l'homme assis en face d'eux, le leur montrait.
Après avoir relaté qu'ils ne pourraient assumer leur travail au Guet et leur charge de travail à chacun, le Sieur Poireaux leur proposa un congés le temps qu'ils puissent se remettre, cependant les jeunes gens expliquèrent que malheureusement, ils ne voyaient d'autre solution que de quitter le Guet.
Le Sieur Poireaux accepta, et les jeunes gens rendirent leur badge, et annoncèrent qu'ils rendraient leurs tenues nettoyées pour le lendemain.
Il leur proposa de saluer leurs compagnons du Guet, ce qu'ils firent, puis ils rentrèrent épuisés.

La vie devait continuer...Edmond l'avait souhaité, les jeunes gens s'y étaient engagés ainsi !
_________________
"La véritable force commence par la sagesse" Jean Van Hamme.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:00 (2017)    Sujet du message: Kathellyn Moulins : son histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Recensement -> Humain Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.