les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Lettre pour Matieus de Combe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 702
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 09:09 (2016)    Sujet du message: Lettre pour Matieus de Combe Répondre en citant

*Le pli qui n'en est pas vraiment un est rédigé sur un drap de lin avec de l'encre, d'un écriture peu habile quoique lisible. Le drap sera plié sur le perron de la porte de Matieus*

Comment j'ai fait pour survivre dans le marais de l'Eaux-aux-Cousin, c'est l'histoire. Ça raconte aussi comment j'ai eu mon chapeau mou et mon chapeau en cône. Moi je dis que c'est un chapeau triangulaire mais Bill dit que c'est en cône. Il en sait des choses Bill, alors je vais dire cône.
Pour le chapeau mou, c'est pas vraiment un chapeau, mais un bonnet. Il est trop grand est déformé alors il tombe sur le côté de ma tête. Les bonnets c'est bon pour les enfants, alors que je dis que c'est un chapeau mou de nain pour me donner un air important, devant Pierreaut.

Je pense que mon histoire pourra aider des voyageurs ou des gens qui sont curieux. Comme des curieux.
Le Marais, le pire moment pour y aller c'est en été. C'est donc en été que j'y suis allé, il y à sept ans. C'était pendant l'incendie d'Archet. Voilà pourquoi que je n'y étais pas. J'étais au Marais.

Vous écrivez bien et faites des jolies lettres. Surtout vous savez aussi ou trouver du papier et assez d'encre.
Faudrait le faire en plein de fois, le livre, pour le donner à plein de gens. Ou une seule fois, mais alors vous le garderiez et ceux qui veulent viendrait lire, chez vous. Bill il fit que vous feriez rien, mais j'essais quand même. Puis si vous faites, je pourrais faire en retour. Je sais un coin ou qu'il y a des jolies pierres blanches pour faire sur le rebord de vos fenêtres, là ou vous êtes.

Maintenant je raconte l'histoire à cause de l'encre qui l'en reste pas bien beaucoup.

Faut parler des bestioles qui font du mal.

Le pire dans le Marais c'est les moustiques. En fait le Marais de l'Eaux-aux-Cousins une menterie, car c'est pas des cousins qu'y a dedans. Un cousin ça pique pas. Le vrai qu'il faut dire, c'est le Marais de l'Eaux-aux-Moustiques.
Ils sont bien bien énervés et il faut faire quelques choses, pour pas qu'ils piquent. Ils sont tout crottés de la vase des marais, alors quand ils sucent le sang ça gonfle tout rouge. Ca gratte et ça pique. Il faut faire les plantes. Faut prendre de la citronnelle, de la verveine et de la lavande.
Faut bien les presser dans un mortier pour faire comme une huile ou comme du liquide et se passer partout sur le corps. Quand ils sentent l'odeur ils filent comme le vent. Mais c'est pas tout. Non pas tout. Les moustiques ils veulent aussi se mettre dans les oreilles, le nez et les yeux. C'est fichuement pénible. Même s'il chauffe faut porter un chapeau et un drap sur le visage. La méthode, c'est ce qu'il faut faire.


Ensuite y il a les nickbriqueux. C'est comme des gros gros criquets. Mais en gros. Ils font pas bien du mal mais ils crissent tout le temps. La nuit ou la journée ils se cachent bien dans les grandes touffes de roseaux ou d'herbes folles et ils font un bruits pas ben ben.
Moi comment que je fais, c'est que je prends une grande perche, de trois mètres. Ça aide pour marcher comme un bâton, pour sonder le sol et les tourbières, mais pour faucher aussi. Parfois quand ça fait trop de bruit je fait tourner le bâton avec le poignet pour faucher les herbes autour et ils fuient partout, ces méchantes bestioles.

Après les bêtes sont plus normales. Il y a des oiseaux, des grenouilles mais faut pas les manger sinon tu vois des choses et tu tombes malades, des serpents d'eau qui mordent mais tuent pas. Broderik j'ai vu des poissons tout plein. Il y a du brochet, de l'anguille, de la bouvière et du poisson-chat comme des gros silures.
Les oiseaux sont bien beaux pour un endroit si pas bien. Y'a pas de canards, mais des hérons, des grandes aigrettes, des marouettes et des grèbes.

Il faut savoir qu'il y a quelques plantes qu'on peut manger, avec,oui. Moi j'ai trouvé des queue-de-violons, des touffes de cressons et de mâche mais que ça tiens pas au corps. Des orties aussi, mais faut ben ben les faires bouillir. Sur les lieux les plus secs même s'il n'y en a pas beaucoup, il y a du plantain.


Broderik il sai je sais aussi soigner avec deux trois plantes,oui. La consoude ça soigne la fatigue et la mollène ça soigne du froid. Mon pap père il dit disait qu'il faut prendre les feuilles au printemps et les racines en automne.


Faut toujours penser à prendre assez de nourriture. C'est très grand comme endroit et il faut trois ou quatre jours pour le traverser,si on se perd pas. Et l'eau aussi, pas l'oublier, L'eau, faut pas. Il n'y a aucune source du tout du tout dans les Marais. La seule chose qu'a un voyageur pour boire c'est sa gourde ou son outre.
J'ai essayé de faire bouillir de l'eau, mais en plus d'un mauvais goût elle fait quand même mal au ventre. Ça oui, je le dis. Jamais jamais au grand jamais jamais il ne faut y boire, de cette eaux. Ça reviendrait à faire une bêtise comme boire une eau malade.

Voilà, maintenant faut parler du sol, je crois. Le sol est plein de tourbière et de fondrière, que parfois ça parait dur mais que c'est mou, et que tu y perds ta chaussures comme ça. La seule solution pour bien marcher c'est de sonder le sol souvent avec une grande perche, ou de mettre le pieds là ou pousse les roseaux. Les roseaux sont la plupart du temps des fois souvent sur un sol plus solide. Même tu vois une flaque , c'est bien plus profond qu'il n'y parait. En cas qui pleut je ne réponds plus de rien, car l'eau ben l'est pas drainée et tout le sol devient traitre. Dans ce cas faut vitre trouver un arbre mort et le pousser un peu pour voir s'il tient, et rester autour car la terre sera surement plus épaisse, oui mon gars.

Toute façons, l'air y est pas bon dans le marais, et si tu restes trop longtemps tu attrape une sorte de fièvre. Je crois que çâ faut dire des miasmes. Pas un bon lieu ou aller pour les gens pas avertis. Mêmes pour ceux qui sont avertis, je crois en fait faut dire.

Maintenant mon histoire !

J'étais la nuit sur la route de l'Est, tout simplement comme ça, car le soir j'aime bien sortir et marcher pour voir ou mes pieds me mèneront. Tout simple.
Puis quand je passe aux abords du Marais, par le Sud, je vois des petites lumières qui flottent ! Je suis tout seul alors je me dis à moi même sans personne:

''Broderik ! Ce sont pas la des lucioles, c'est trop gros.''


Qu'c'étaient comme de petites flammes bleues qui voletaient à la surface de l'eau ! Bien que se soit comme des flammes de bougies sans corps de bougies, ça faisait pas de fumée. J'comprends qu'c'est donc des feux-follets. J'ai envie d'en mettre un dans un bocal pour le ramener à Orouelle et faire le malin avec, parce que lui il dit tout le temps qu'il le fera un jour avec une vraie grenouille vivante. Je marche vite et ça tombe bien car j'ai ma bourse, et je compte bien le mettre dedans.

'Mais le moment ou que j'arrive, les lumières n'y sont pas !
J'suis fort en colère mais ensuite j'ai vite peur car je suis perdu dans le Marais. Je ne vois plus sur la hauteur de la route le chemin de l'Est, ni même la lisière de Chet qui devrait être à l'Ouest.

''Il y a une grosse personne caché dans le petit oiseau'' Que je dis, car j'ai peur et je veux faire une blague à haute voix, pour rire, mais c'est pas une blague.

Je tourne autour de moi et j'ose pas bouger de peur de me fiche dans un trou de tourne et mourir noyé avec de la terre. A ma gauche il y a un arbre mort, mais sur une branche je vois un trésor !
Le chapeau mou et le chapeau cônique. Avec le recul je crois que c'était comme une borne, un signe pour des gens qui sont passés par là et voulaient marquer le lieux. Mais ce sont de beaux couvre-chefs, propre comme tout, alors je décide de les prendre.

Dès fois parce que j'étais bien seul je les mettais sur mes mains et je les faisaient parler comme si c'était Jon et Caldère. Mais ça m'a pas amusé beaucoup.

Après ça je suis resté trois jours perdus dans le Marais, mais j'ai survécu, c'est pour ça que j'aimerais bien pou

*La phrase se termine tout en bas du drap. Il est facile de comprendre que l'auteur aura manqué de place*


_________________


GROOSH CONFRONTE LES NAZGULS(18sec.) :
https://www.youtube.com/watch?v=5lJJr0lDQiQ


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 09:09 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.