les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Les Rumeurs du Pays de Bree
Aller à la page: <  1, 2, 350, 51, 5255, 56, 57  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Salon aux mémoires -> Ragots et rumeurs du monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stivia Boissard
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 48
Race: Femme
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 04:13 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Ce vendredi soir, alors que la soirée était bien avancée à Archet, il fut entendu des éclats de voix, des pleurs et des rires...


En face de la maison des Boissard, les voisins n'auront rien manqué de la scène atypique.


Alors que Monsieur et Madame Boissard profitaient d'un moment dans le jardin avec leur fille aînée, gendre et leurs deux petites-filles, la plus grande des deux petites-filles, Véronique, dit à sa grand-mère "Mamie, y'a tata Stia...". La grand-mère faisant dos à l'entrée du jardin vit l'enfant courir en criant "Tata, t'es là !", se précipitant dans les bras d'une disparue, aux traits fatigués mais au sourire large d'être enfin chez elle.


Alors que la jeune femme qui allait vers les siens, les vêtements usés et poussiéreux, boîtant légèrement de la jambe gauche, avait lâché la fillette, on vit Marguerite Boissard s'avancer, s'arrêter en regardant sa cadette et la gifler en criant "Parce que tu crois que tout le monde s'en ficherait ! Il est vivant au moins ?".
La menuisière, soufflée de la première gifle donnée par sa mère, de toute son existence, eut à peine le courage de dire "Oui, maman...", se tenant la joue, sous le choc du geste maternel.
Avança l'Ours, Bill, et la jeune femme se raidit, sachant que la ceinture allait aller bon train... Et fut surprise quand son père la prit contre lui, se mit à pleurer en lui caressant les cheveux, murmurant : "M'fille, ma p'tite Stia, si tu savais combien t'nous as manquée". La fille s'abandonna à passer les bras autour du cou de son père comme une enfant, pleurant à son tour, rejoint par sa mère. "Vous m'avez tellement manqué... Je suis désolée... Je m'excuse..." dit-elle lors de la triple étreinte.


Passé le choc, on fit asseoir la jeune femme, lui servant à boire et à manger après lui avoir donné de quoi se laver les mains et le visage.
Elle raconta son périple, en épargnant bien des détails malheureux, ceux que les Truands garderont pour eux, ne confirmant que le décès d'Adorela parmi les choses tristes... 


Au moment d'entrer dans la maison familiale pour y goûter un repos longuement attendu, elle tourna la tête, regardant en direction de Combe, avec un regard soulagé et un sourire.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Juil - 04:13 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dhonothorn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2018
Messages: 10
Race: Homme
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 17:04 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Il était possible de voir Dhonothorn discuter avec des teinturiers, des cordonniers, des bijoutiers ou encore des selliers.  Un sourire au visage, un carnet dans une main, une pointe de plomb dans l'autre, il semblait très investi depuis son retour. Certains de ses interlocuteurs étaient craintifs, d'autres le connaissaient depuis suffisamment longtemps pour lui faire confiance. Les premiers lui posèrent parfois des questions sur la situation, suspicieux quant aux affaires relatives à la Griffe Noire, les seconds ne parlèrent que d'affaires. Aux premiers, le tanneur répondait de manière amicale, une once de tristesse pouvant être parfois décelée dans ses yeux quand les questions furent trop véhémentes. Au second, ils ne parlaient que de cuirs, de peaux, de fourrures.


Il pensait que ces rumeurs étaient à la fois injustes et justifiées, comprenant de plus en plus le pouvoir qu’exerça la Griffe sur les mentalités de cette société : la même dague fut plantée dans le corps de l'apprenti, dans l'image du maître et dans l'esprit de chacun.


"Le Sauvage", "l'Ours", "Grande Hache" : c'était comme cela, habituellement, qu'on le surnommait sur la place du marché, dans les auberges et les tavernes du Pays. La puissance symbolique du mot avait crée une aura impressionnante, qui n'avait jamais aidé à son intégration. Un être libre, solitaire, craint : c'était indéniablement ce qu'il était, et il ne pouvait changer qu'en sacrifiant son intégrité sur l'autel de l'hypocrisie.  Mais depuis les exactions des criminels, un voile d'ombre était tissé par l'opinion agitée , inexorablement.  On parlait désormais du "Félon", de "la Griffe", de "la Dague". 
Alors que la première triade fut le fruit du regard sublimé par l'imagination, la seconde provenait des abysses de l'opinion qui tentait de calquer ses chimères sur la réalité. Monstrueuse inversion ! On voulait trouver un traître, le tanneur avait été absent quand les brigands  commencèrent leurs exactions. On voulait trouver un chef, il portait lui-même une griffure noire sur une partie du visage. Il ne portait plus sa hache, on supposait qu'il avait une dague. 


Qu'importe la vérité, quand elle n'est pas nécessaire pour trouver une réponse à ses questions.  Qu'importe la justice, quand la société est satisfaite du coupable et de son sort. Qu'importe la réalité, quand on est plongé dans une marre d'illusion .
_________________
"Car si ce ne sont pas des hommes qui ont rituellement disposé les restes de l'ours brun du Regourou ou bien symboliquement agencé la salle du crâne de la grotte Chauvet, les seuls qui aient pu le faire, ce sont les ours eux-mêmes"

L'ours, l'histoire d'un roi déchu.
Michel Pastoureau


Revenir en haut
AIM
Ulod
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2018
Messages: 10
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 17:26 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

L'artisan Ulod semble travailler d'arrache-pieds.
Il aura été vu plusieurs fois, ces derniers jours, ramenant des cadavres d'animaux divers mais anormalement nombreux sur une grande charrette.
Son teint blafard et ses cernes particulièrement sombres auront pu attirer l’œil.
_________________
"Je ne crois pas que cette ombre perdurera..."


Revenir en haut
Stivia Boissard
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 48
Race: Femme
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 18:11 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Une boutique en périphérie du quartier marchand semble reprendre vie ce matin : la menuiserie-ébénisterie-marquetterie Boissard, à Bree.
On aura vu ces derniers mois, Monsieur ou Madame Boissard d'Archet y passer régulièrement, mais la porte est de nouveau ouverte en grand et du bruit en provient.
Pour les badauds qui regarderont : Stivia, Mademoiselle Boissard, la Dissolue d'Archet, la compagne de l'Incendiaire de Combe/de la Canaille de Combe, est de retour ! 


Aux curieux qui viendront lui parler, même un peu taquins sur le fait qu'elle porte toujours ses tenues d'homme (par exemple), elle répondra poliment, avec un sourire aux lèvres. Elle n'entrera pas dans les détails de son absence, disant "J'suis d'retour à l'maison, c'le principal, et Bree m'a manqué"


Aux observateurs, la demoiselle boîte légèrement de la jambe gauche.


Aux plus avertis, on l'aura vue tôtivement se rendre dans le quartier de l'Escalier des Erudits glisser un pli sous une porte.
Avant de se rendre au bureau du Prévôt et/ou de la mairie pour s'acquitter des taxes que paient les artisans (taxes payées en son absence par Boissard père) ; sans doute aura-t-elle glissé un mot au sujet de taxes en retard d'un établissement ayant été fermé ces derniers mois.
Puis de rejoindre sa boutique.


Revenir en haut
Le Veilleur Henry
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2018
Messages: 138
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 05:41 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Le veilleur Henry! Insiste encore et toujours pour informer les bonnes gens de Bree des dernières nouvelles... Il faisait sonner sa cloche sur la place de la fontaine, ce matin même. Certaines nouvelles semblaient le surprendre lui-même.

''Braves Gens ! Braves Gens ! Quelques nouvelles du village et des alentours !

Le bourg acceuille de nouveaux les enfants du Pays qui avaient disparu, capturés par les étrangers du Nord présents à Bree en Mars dernier. Nous vous informons qu'ils vont faire l'objet d'un rappel à la loi pour les prévenir de se tenir tranquilles, et qu'après cela ils seront blancs et leur réputation neuve. Vous n'avez rien à craindre. Un lila blanc sera planté sur la place de la fontaine, pour se souvenir de la mort de la Femme connue sous le nom d'Adorela de Bree.


Avis aux travailleurs habiles ! Les Compagnons-Artisans du Roi recrutent. Que les intéressés se présentent à Mademoiselle Lyne Boisdepin, à Monsieur Wilwyn Chênebranche ou à Henry Foin.


Le Cercle des Anciens acceuille dans ses rangs l'honorable Wilwyn Chênebranche, en remplacement de feu Erwin Aballon !
Il est désormais autorisé à endosser le rôle de juge de proximité, à officier en présence du maire pour les mariages, à voter aux assemblées, à prendre part avec le Bailli aux procès et à servir de témoins de moralité pour divers contrats.


Bonne Nouvelle ! Les Compagnons-Artisan du Roi projettent sous peu les débuts de la reconstruction d'Archet, financée par la mairie de Bree. Ils prévoient aussi de construire un moulin commun, financé par les habitants d'Archet, cette fois.


Entendez bien ! A Combe, dans les semaines qui viennent, va se tenir le plus gros mariage commun des mémoire de Bree, avec bien plus de cent invités. Le maire actera les mariages d' Alain et Beth, Sabine et Samson, Wilwyn et Esther, Wilyx et Claudine, et les fiançailles d'Henry et Lyne.


Attention, Attention ! Les chaleurs ne semblent pas vouloir s'atténuer ! Que chacun pense stocker un ou deux tonneaux d'eau dans ses caves.


Soyez tranquilles ! Deux veilleurs viennent s'ajouter aux rangs du Guet urbain. Il s'agit de Justinien Belorme et de Trumon Ajonc qui reprennent du service. Sous peu, Alenna de la maison Fougerine va prêter serment aux Pierres pour devenir veilleuse.


Arthur Racine annonce que désormais il ne fournit plus de laine brute ou filée au Conseil des Artisans, et qu'il est en mesure d'en vendre à des particuliers.


Bonnes Gens ! S'est tenu une bataille hier, à Bourg-de-Pin, entre les braves gens de Noirbosque menés par Alfred Tirepin, et des rebelles au Roi, qui ont connu une défaite. Les habitants de Pont sont actuellement en train d'aider les Bourdepinois blessés. Désormais, tout va mieux !


Merci, Bonnes Gens ! Les nouvelles sont dites et vous pouvez de nouveau vaquer à vos occupations !''


Revenir en haut
Dhonothorn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2018
Messages: 10
Race: Homme
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 14:07 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Après avoir mis à sécher les petites et grandes peaux qui ont été trempées il y a trois jours dans un bain d'eau chaude rempli d'alun, de sel, de fleurs de blé et de jaunes d’œuf, Dhonothorn décida de se rendre au marché pour rencontrer un Gondorien qu'il avait croisé la veille, qui souhaitait lui parler


Il était là, les yeux rivés sur les derniers légumes restant de la mâtiné, sans pour autant les voir. Le tanneur s'approcha de lui : 


"Monsieur, nous avions convenu hier de nous retrou..." 
"C'est exact, dit l'homme en se retournant, j'aimerai pouvoir faire affaire avec vous." 


Le Gondorien était de blanc vêtu, mais d'un blanc sobre, pur. Le motif sur sa cape et la fibule qui la maintenait trahissait cependant la position du jeune homme, qui était bien plus qu'un simple vagabond. Il avait dans sa main un bâton de chêne taillé, robuste et noble, et portait une petite sacoche d'un cuir d'un noir de jais. Les deux hommes discutaient, le marché prenait fin. Ils continuèrent leur discussion en se promenant dans les rues chaudes, frappés par un soleil éclatant. 


"Vous voulez donc du parchemin solide, de la même couleur que votre sacoche, c'est bien ça ?" demanda le tanneur.*
"C'est bien cela, en effet."
"Malheureusement, les graines de chênes sont chères, vous devrez y mettre le prix." Répondit le tanneur, incertain.
"Peu importe le prix : je veux de la qualité."
"Pour quand souhaitez-vous avoir votre parchemin ?"
"Quand il sera prêt", dit-il avec un sourire. 
"Très bien, ce sera fait dans les plus brefs délais, monsieur...?"
"Appelez-moi Varnodir"


Et les deux hommes terminèrent leur conversation, se séparant à un carrefour après avoir choisi un chemin opposé. Le tanneur nota sur son carnet les quelques indications qu'il allait faire remonter au maître des cuirs et des peaux, son ami Fervir. Simple formalité administrative. 


 
_________________
"Car si ce ne sont pas des hommes qui ont rituellement disposé les restes de l'ours brun du Regourou ou bien symboliquement agencé la salle du crâne de la grotte Chauvet, les seuls qui aient pu le faire, ce sont les ours eux-mêmes"

L'ours, l'histoire d'un roi déchu.
Michel Pastoureau


Revenir en haut
AIM
Juste Belorme
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2018
Messages: 9
Race: Homme
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 22:34 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Le veilleur Belorme fait cette annonce sur la place aux Sangliers en début de soirée :

" Ulod du Gondor, apprenti tanneur du Conseil est lavé de tous les soupçons qui pesaient sur sa personne. Il est défendu que quiconque l'ennuie avec l'affaire des rebelles au roi. "


Le message est aussi crié dans les villages de Combe, Archet, Staddel, Pont-à-Tréteaux et Noirbosque.
_________________
- Enchanté, je m'appelle Juste Belorme. - Vous avez pas de prénom ? - Je viens de vous le dire : Juste Belorme. Belorme c'est mon nom et c'est Juste mon prénom... Monsieur X, c'est Y votre prénom, c'est juste ? Et bien moi, c'est Juste.


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 353
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 03:39 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Cet après-midi, de l'agitation a été vu vers la porte Ouest, le veilleur Dumoulin s'entretenant avec quelques personnes, visiblement un peu paniquées, vers les seize heures trente. 


On vit passer à ce moment-là, une jeune revenante, menuisière de son métier, qui écouta un peu ce qui se disait.


Quand Dumoulin dispersa les personnes, elle alla le voir, s'entretint quelques minutes avec lui, et on les vit partir à l'extérieur de Bree, depuis la porte Ouest en direction du nord.


En toute fin de soirée, on dit qu'une femme aurait été trouvée blessée au cimetière de Bree.


Ce ne sera qu'en ce lundi matin, que la rumeur dira que la femme blessée serait Mademoiselle Bousier.
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Dhonothorn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2018
Messages: 10
Race: Homme
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 15:30 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Dhonothorn sera parti très tôt à la chasse, sans son apprenti. 


Son travail le mena sur les lieux de l'escarmouche, où le souvenir des combats n'avaient pas totalement disparu. Il trouvait par ci, par là, des flèches, qui n'étaient pas celles des chasseurs.
Il était encore surpris du nombre de ces brigands, si peu nombreux lors de l’événement, se demandant où ils s'étaient retranchés, alors que le Pays de Bree avait drastiquement renforcé ses défenses. 


Au alentours de midi, épuisé , après avoir couru toute la matinée derrière des chevreuils et des sangliers, le tanneur décida de se reposer dans une clairière au milieu des bois. Celle-ci semblait-être immaculée, quelques rayons de soleils se frayaient un chemin à travers les frondaisons, dessinant d'étranges signes sur le sol herbeux, entre les fleurs, sauvage. 


Il s'allongea au milieu de cette clairière aux motifs ésotériques, un cocon de mystère où il se sentait à la fois en sécurité et en danger, en terrain connu et en terre inconnue. Il s'allongea, entre les arbres millénaires et le bruissement de l'air libre dans les feuilles, douce harmonie enivrante, souvenir de la musique originelle. Il s'allongea, et devint une note dans cette musique sempiternelle. 


Le vent de l'Ouest le transporta au delà de la clairière, au delà de la forêt, au delà du temps, poussière omnisciente d'un instant.


Il était plus libre que jamais, le monde inspiré dans ses poumons, son esprit exhalé dans le cosmos. 


Rien ni personne ne le dérangea cet après-midi, protéger par une magie opaque, un paradis hermétique. 
_________________
"Car si ce ne sont pas des hommes qui ont rituellement disposé les restes de l'ours brun du Regourou ou bien symboliquement agencé la salle du crâne de la grotte Chauvet, les seuls qui aient pu le faire, ce sont les ours eux-mêmes"

L'ours, l'histoire d'un roi déchu.
Michel Pastoureau


Dernière édition par Dhonothorn le Mar 10 Juil - 15:05 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
AIM
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 030
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 17:26 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Charles ''Pipidrelin'' Fougère, veilleur à la retraite, vient encore une fois de réaliser un exploit malgré le dépot de son badge il y a de cela six ans. Alors qu'il sortait du Repos du Roi, il aurait vu, de ses yeux vu, le méchant grand homme à la hache et répondant au nom de Donocorne Duval en train de menacer une femme pour lui dérober son nourrisson de ses bras même.
N'écoutant que son courage et de son propre aveux, il aurait si bien joué du gourdin qu'il aurait permi à la pauvre mère terrorisée de prendre la fuite. S'ensuivant un combat cataclysmique contre le criminel. Tac et Tic, simple gourdin de bois contre grande hache malfaisante... mais le veilleur avait pour lui la justesse de sa cause et la noblesse de son âme afin de le soutenir dans ce combat inégal. Incantant dans une langue inconnue quelques malsains sortilèges, Duval aurait aveuglé Charles le temps de prendre la fuite.

Malgré l'absence totale de témoins pour corroborer ces faits, le veilleur Charles montre à qui veut le voir les entailles sur son gourdin de service, qu'il avait été autorisé à garder. Maintes et maintes entailles, que seule une grande hache à trois mains est capable de faire sur un tout petit gourdin en bois.

Pour se remettre de ses émotions, il aurait été réclamé une tournée gratuite au Repos du Roi... là ou enfin, il aurait fait le récit de son aventure grandiose.

Des femmes intimidés et des hommes jaloux de son charisme auraient bu ses paroles, réclamant à grands cris que Charles soit officiellement nommé héros régionale et instructeur des nouvelles recrues du guet.

Charles Pipidrelin aura répondu favorablement à cette demande et aurait fait le serment ''sur la tête du Roi'' de transformer les veilleurs urbains en soldat disciplinés et alertes, avec des quotat de nourrissons à sauver et la remise sur pieds de la brigade de combattants du feu.

Il aura été impossible de retrouver la femme agressée qui, bouleversée, aura sans nul doute été se terrer chez elle.

La vie, le malheur, l'isolement, l'abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros ; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres. *

Quelle histoire !


* V. Hugo, dans les Misérables
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 353
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 02:59 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Le veilleur Archie fait une annonce sur la place des Sangliers, à renfort de cloche ! Le sourire aux lèvres !
L'annonce est reprise dans tous les bourgs et villages alentours !



Mademoiselle Hearwyn Bousier et Monsieur DHonothorn du Val ont prêté serment aux Vieilles-Pierres, jurant de se comporter en loyaux sujets du Roi.
Leur réputation est blanchie dans l'affaire des rebelles au Roi, aussi nul ne doit leur en faire reproche.
Ils sont libres de circuler, et ne doivent pas être inquiétés vis-à-vis de ces événements.



Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre attention !


*Les enfants présents se verront proposés, avec accord des parents, des bonbons à la menthe alors que le veilleur en sort une pour sa propre gourmandise*
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Sygbare
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2016
Messages: 31
Race: Humaine (IRP)
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 05:55 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Il est des événements qui semblent plus discrets et plus insigniants que d'autres...Néanmoins, des baudauds  et des habitués du marché dominical de l'Escalier des Érudits auront pu voir Madame Prunellier vendre de nouveau du miel, comme du temps du vivant de son époux. 

Revenir en haut
Glum
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 191
Race: Nain
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 14:50 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

bien des gens auront vue Wilwyn Chênebranche se rendre à la mairie dans la charrette de transport pour y récupérer la canne officielle d'échevin général du pays de bree. 


 
_________________
"Nos racines sont profondes !"


Revenir en haut
Dhonothorn
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2018
Messages: 10
Race: Homme
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 14:58 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Tôt dans la matinée, Dhonothorn sera allé à son ancien lieux de travail.


Il ne pénétra pas dans cette salle pleine de peaux, de cuirs, d'alun, d'écorces. Seul un tanneur pouvait y pénétrer, et il ne l'était plus ici.  
Il attendit ainsi une petite demi-heure, et vit une silhouette se dessiner, au loin, qui se rapprochait. Cela ne pouvait être qu'Ulod.


Le maître l'attendait les bras croisés. Il avait les yeux sur celui qui aurait dû le remplacer dans une situation aussi délicate que celle-ci. 
Mais le jeune homme fut à la fois victime et coupable. 


"Tu n'auras plus besoin de venir ici, Ulod.", dit Dhonothorn, un léger sourire sur le visage, illuminé par l'aube. 
"Que s'est-il passé ?" répondit le Gondorien avec une voix pleine de crainte.
"Une page s'est tourné. On nous a libéré de nos chaînes, mon gars."


Les deux hommes continuèrent leur discussion devant cette salle, dans laquelle ils avaient partagé de nombreux souvenir. 


"On se rejoindra à Hrimbarg. Nous serons sûrement déjà parti, je t'y attendrai."
"Je ferai au plus vite, je vous le promet." répondit le jeune homme 
"Ton apprentissage n'est pas fini", ricana le Béornide. 


Et les deux compagnons continuèrent de marcher et de discuter ensemble, avant de se séparer à un carrefour. L'un retournait chez lui, l'autre allait en direction du Tord Boyaux. 
_________________
"Car si ce ne sont pas des hommes qui ont rituellement disposé les restes de l'ours brun du Regourou ou bien symboliquement agencé la salle du crâne de la grotte Chauvet, les seuls qui aient pu le faire, ce sont les ours eux-mêmes"

L'ours, l'histoire d'un roi déchu.
Michel Pastoureau


Revenir en haut
AIM
Ulod
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2018
Messages: 10
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 22:16 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Ulod aura pu être vu entrer dans la Maison du Conseil, forcé d'être escorté par deux gardes.
Il en sera sorti, les yeux un peu rougis, la mine déconfite.
Plus tard, dans la soirée, celles et ceux qui fréquentent le Poney l'auront vu, en habits de voyage, échanger quelques mots avec une jeune femme à la chevelure de jais. Après un dernier regard circulaire, il sera sorti.
Enfin, au crépuscule, les présentes et les présents à la Porte Sud de la ville l'auront vu grimper sur un cheval alezan et être rejoint, quelques minutes plus tard, par une dame aux habits émeraude de voyageuse et à la lame scintillante, sur un destrier blanc.
Ensemble, aux dernières lueurs du soleil rouge, ils auront cavalé vers le Sud.
_________________
"Je ne crois pas que cette ombre perdurera..."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:48 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Salon aux mémoires -> Ragots et rumeurs du monde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 350, 51, 5255, 56, 57  >
Page 51 sur 57

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.