les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Les Rumeurs du Pays de Bree
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 59, 60  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Salon aux mémoires -> Ragots et rumeurs du monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Glum
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 275
Race: Nain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 21:13 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

les travaux à Combe se termine, la nouvelle forge devrait être prête à fonctionner début de semaine prochaine ! 


de plus on aura vue les jeunes marié Wilyx et Claudinne se rendre chez de nombreux artisans reconnus du pays pour dit on les inviter à un grand repas samedi soir au manoir CHênebranche....
_________________
"Nos racines sont profondes !"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 21:13 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 204
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 21:43 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Benfred Millpertuis, crieur de rue de son état qui succède à Henry Foin en cet office, à encore fait parler de lui ce matin même. Il aurait rameuté foule de monde en déclarant que les Anciens délibereront ce Lundi pour arrêter les candidats au poste de bailli, tandis que le vote prendra place après trois jours de réflexion, donc le dernier mercredi du mois de Novembre.

Les esprits s'emballent de plus en plus concernant les identités des candidats. Désormais, il serait question de Dalton Saule, de Jean Duchêne et même, pour les plus imaginatifs, du centenaire Kevan Hêtrépée, dont le grand-père avait été bailli et le père capitaine. On mentionne encore Brunemain Poireaux, qui aurait pris la route du nord pour aider à défendre le Bourg-du-Roi.

Débordés, les clercs de la mairie reçoivent quantité de lettres de recommandations, la plupart au nom de Keaton Chardonneraie et de Jean Duchêne.

La supercherie dévoilée aura bien fait rire tout le monde et personne ne leur en tient rigueur, puisque sur les cents lettres, l'écriture qui était la même s'avère être celle de leurs femmes respectives...
_________________
'' Pour remercier son père de l'avoir éduqué et de lui avoir appris tout ce qu'il savait, le fils lui avait donné un conseil,offert une philosophie qu'il avait fait sienne depuis longtemps: il faut un marteau et un burin pour briser les chaines dont le monde et les gens vous couvrent. Deux outils, dont les noms sont amour et courage, et dont on se sert pour ciseler le mot liberté.''


Revenir en haut
Glum
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 275
Race: Nain
Masculin

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 14:49 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

A peine revenu Wilwyn semble déjà partout, il à visiter son chantier de Combe, fait un tours de tous ses atelier, rendu visite à tous ses enfants avant de s'enfermer dans son bureau pendants des heures et en ressortir que pour se rendre chez son cousin André.....


nul doute que la patriarche avait beaucoup d'affaires à régler après son absences.....
_________________
"Nos racines sont profondes !"


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 204
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 15:48 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

''Ils ont passé la Porte ce jeudi, avant même le lever du soleil. Tous à cheval, sans chariot, sans nul doute pour aller plus vite. Il y avait monsieur Poireaux, ses trois enfants, son épouse, cette parente à lui avec les cheveux clairs, puis bien sur la jeune fiancée de son fils ainée et une autre cousine, aux cheveux roux. Puis Madame Foin et cette grande veilleuse. Madame Poireaux dirigeait habilement sa monture avec ses jambes pour avoir les bras libre, en tenant un nouveau-né. Puis une autre dame blonde, celle de Deux-Chênes.

Le voyant passer, je regarde que Monsieur Poireaux tire cette tête de statue qu'il faisait souvent, avant, et qu'en travers du visage il a une cicatrice. Profonde. De la pommette gauche jusque sur la droite du menton, en travers des lèvres. Une blessure récente, qui aurait inquiété bien des hommes soucieux de leur allure.

Je lui ai demandé comme il s'était fait ça, il m'a simplement dit que c'était un accident, rien qui vaille la peine d'être mentionné ou déploré.

'' Je suis un outil, monsieur Vieilbouc. Comme un outil agricole ou un outil artisanal. Je vais dans les mains de ceux qui ont besoin de moi, et on a besoin de moi à Bourg-du-Roi. Je ne me pose pas plus de questions. J'ai été un outil silencieux qui oeuvre pour la sécurité de Bree depuis des années... je verrais bien si je peux être utile pour Bourg-du-Roi...''

Voilà comme il m'a dit, quand j'ai demandé ce qu'il allait faire si au Nord. C'est pas un dandy du printemps aux longs cheveux blonds et à la mine parfaite, comme ceux qui se la raconte au comptoir en refaisant le monde, mais au moins, lui, il a pas peur d'aller face au danger et d'amener avec lui sa famille...

C'est sur qu'ils étaient pressés... a peine ils avaient passé la porte qu'ils sont allés au trot rapide.''
_________________
'' Pour remercier son père de l'avoir éduqué et de lui avoir appris tout ce qu'il savait, le fils lui avait donné un conseil,offert une philosophie qu'il avait fait sienne depuis longtemps: il faut un marteau et un burin pour briser les chaines dont le monde et les gens vous couvrent. Deux outils, dont les noms sont amour et courage, et dont on se sert pour ciseler le mot liberté.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 447
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 24 Nov - 19:09 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Une note est épinglée sur la porte extérieure  de la cantine et de la salle d'entraînement du Guet.


" Chers habitants de Bree,


Quarante-cinq pièces d'argent par mois. 
Voilà ce que coûte la cantine par mois, en moyenne, pour nourrir les veilleurs du Guet urbain et du Guet urbain, et les miliciens.


Compte tenu du changement d'importance du Conseil des Artisans de Bree depuis l'été, de ma situation familiale, je crains ne plus être en mesure de pouvoir assurer ce service à nos bons veilleurs, à mon plus grand regret.


A moins que les bonnes gens de Bree fournissent des vivres généreusement, ou fassent des dons numéraires, je vais être dans la nécessité d'arrêter de préparer les repas de mes anciens camarades. Repas que j'ai préparé pendant plus d'une année.


Comptant sur votre générosité pour soutenir nos bons veilleurs et miliciens,


Mademoiselle Hearwyn Bousier. 


PS : Je continuerai à préparer le repas des veilleurs les lundis, cela est un coût supportable, et ma contribution pour remercier les personnes qui nous protègent tous."
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Samson Verveine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 25 Nov - 17:15 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

En faction devant l'Escalier des Érudits pour maintenir la tranquillité des Anciens pendant leur délibération, les veilleurs Broderick et Sam se seront fait jouer un drôle de tour par la jeune Moïra Bousier. Amusés bien plus qu'agacés, ils auraient fait la soirée des habitués du Poney Fringant en racontant leurs mésaventures.

'' Les Anciens s'y mettent toujours la veille quand il faut délibérer comme ça. Sauf qu'ils n'aiment pas se faire déranger ou interrompre. Alors, nous, vous voyez, on fait un peu tout. On reste en faction devant la porte pour empêcher les gens de rentrer comme dans un moulin, parfois pour apporter de quoi boire ou manger aux Anciens ou même les séparer, des fois que Monsieur Chênes et l'vieil Hanselm en viendraient aux mains. Donc nous voilà à faire le plantin depuis le Dimanche midi quand la rouquine Bousier, elle arrive. Les gens parlent de la mère, mais la fille c'est un Feu de Saint-Jean sur patte. Puis rouge-gorge quand il faut l'attraper après un mauvais tours.
La voilà donc qui vient devant nous et qui explique qu'elle va bientôt se faire capturer par des gens peu recommandables qui demanderont une rançon à sa richa-... pardon, à sa mère. Mais, elle nous dit, venez vite et je vous montre où sont les gens qui veulent faire ça. Alors, moi je reste ici mais Buck, lui, il l'accompagne. Dix minutes après, je la vois revenir toute seule et le rouge aux joues comme si elle avait couru tout en rigolant. Mais si elle revient, elle revient sans Buck... Vite, qu'elle me dit, votre collègue il s'est fait prendre... Je commence à partir mais là elle pouffe et je voyais bien qu'elle me préparer un coup. Elle esquive, elle passe la porte et malheur, elle monte dans la salle où les Anciens délibèrent !


''Et pourquoi moi, qu'elle leur dit, je vous jure, je ne pourrais pas venir choisir ?''

Je monte en courant pour l'attraper mais c'était plus fort que moi, j'ai rit. Je voyais cette fille rouquine de seize ans qui faisait la mariole devant tout les Anciens à la barbe blanche et j'ai eu le malheur de rire.

En moins de deux minutes, elle avait pris la fuite et j'ai été mis à pieds pour la journée. Dès fois qu'elle se fiche dans la pagaille, je me met à la suivre. Jamais marché autant de ma vie... pourtant, un veilleur rural, ça marche. Cette fille, elle galope dans tout le Pays tout le jour durant. En fin de journée, elle va jusqu'au Lac.

Puis elle avance sans aucune conscience du danger et elle commence à tenir la causette aux sentinelles en armes...


''Où qu'il est le roi ? Vous avez bien un roi, non ? Ou un seigneur ? Puis, il a environ mon âge, non ? Pourquoi je n'aurais pas le droit de lui causer ? Moi aussi je serais reine si j'avais des gens qui voulaient bien me suivre''

Ce culot ! Les sentinelles la battent froid mais elle insiste et elle tente de se faufiler. Mais elle ne savait pas qu'on ne plaisante pas avec ces gens. Si c'était les Nains ou les gens du Nord oui, mais pas eux. Donc elle se fait sortir et sans souffler elle refait le chemin en sens inverse.

Du Lac à Bree, elle te vole un cheval avant de le ramener, elle aide un couple de vieux à changer une roue de charette, elle escalade un pommier, elle attrape un poisson à main nues et elle cause aux oiseaux. Deux ou trois baisers volés à des garçons de ferme qui savaient pas trop comment réagir.

Un machin comme ça, pour la vider de son énergie, faudrait la mettre au moulin de discipline. Enfin... gardez-vous bien d'aller en parler à la mère, elle serait folle si elle savait que sa fille avait des aventures comme ça...''




Revenir en haut
Benfred Millepertuis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 25 Nov - 17:25 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Benfred Millepertuis, crieur de rue et placardeur, aurait invité tout les Hommes et Femmes de Bree à aller consulter les documents épinglés sur les portes des bâtiments importants de Bree.






-------------------------------------

Benfred Millepertuis



Kevan Hêtrépée



Brunemain Poireaux



Rudigar Tourbepieds




Revenir en haut
Glum
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 275
Race: Nain
Masculin

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 23:26 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

A L'ASSASSIN !!!! A L'ASSASSIN !!!!!!!

un Chênebranche bien connus, sous les traits de Jon, celui si est souvent vue accompagnant son oncle Wilwyn en lui servant de conducteur. il entre dans le poste du Guet en hurlant, en effet l'échevin vient de recevoir une flèche dans l'épaules gauche, 5 centimètres plus haute et elle perçait la gorge.....



tous les veilleurs présent parte à la recherche du tireur, sans résultat malheureusement pour l'instant.
_________________
"Nos racines sont profondes !"


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 447
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 19:31 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Mademoiselle Bousier aura fait parvenir à Wilwyn un pot d'onguent cicatrisant, après avoir eu vent de la rumeur. 
Soit une vieille recette de feu William Bousier, soit une recette de son Maître d'apprentissage Buck Fougerine.
Avec un mot.
C'est apporté par deux petites filles, plutôt du genre riantes, qui repartiront ensemble, l'une sautillant un peu en marchant.


" Wilwyn,
J'ai eu vent de ta mésaventure. Voilà qui est fâcheux.
Si je puis me permettre quelques conseils de soin, il faut bien nettoyer après avoir enlevé avec soin les éléments ayant pu cassé. Recoudre ou cautériser. Puis cet onguent en cataplasme, à changer tous les jours. Cela diminuera la douleur et aidera à cicatriser.
Avec un peu de repos, ce ne sera qu'un mauvais souvenir, ou une aventure à raconter à tes petits-enfants.
Hearwyn."

_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 204
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 15:59 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Bob et les habitués de chez Monsieur Poiredebeurré auraient le temps d'une soirée remis en doute la qualité de la bière blanche du tenancier. Sans aucune raison apparente si ce n'est la qualité du breuvage, Barney Chêne aurait commandé une chope bien matinale sans y tremper ses lèvres ne serait-ce qu'une seule fois.

C'est seulement quand il aurait commencé à se parler à lui même que la bière aurait été disculpé de toutes accusations de médiocrité.

'' Trente et deux années. J'ai attendu mon tour pendant trente et deux années. Quand Olgier Houx est soudainement devenu sénile et qu'il a été remplacé par Erwyn Aballon,je n'ai rien dit malgré mes contrariétés. Puis quand Erwyn Aballon a rendu la charge pour en investir Hanselm Pommedépi, j'ai vu aussi l'affaire me passer sous le nez mais j'ai rongé mon frein. J'ai commencé à ressentir des aigreurs d'estomac quand Pommedépi est devenu timbré mais a été remplacé par Tourbepieds. J'ai attendu... comme le chêne sous la tempête. Quand j'ai appris les soucis de santé de Tourbepieds, je n'ai pas pu m'empêcher d'être contenet, parce qu'enfin mon heure était arrivée.

William Boissard, ce faux-frère d'Archet, a planté la première dague dans mon dos en levant la main pour Poireaux. Il dit que c'est un veilleur aguerri, un homme dans la fleur de l'âge, dynamique. Que son sens du dévouement envers le pays de Bree est indéniable et qu'il n'est pas ambitieux !
Patrick Rougebaie nous à récité le même vieux discours comme quoi étant Ancien de Combe, il devait penser à Combe avant les autres bourgs, et que de fait, il donnait sa voix à André Chênebranche. Wilwyn a enchainé aussitôt pour soutenir son cousin, ça encore, je peux le comprendre. Voulant faire barrage et comprenant que voter pour ma pomme ne servirait plus à rien, J'ai voulu faire barrage en sacrifiant ma voix pour Hêtrépée. De là, sans le vouloir, je déclenche une avalanche. Denton Agaric et Larmoise votent pour Hêtrépée. Vous le verriez, la relique... quatre-vingt-quatorze années et pire que Pommedépi en terme de santé mentale. Mais, disent-ils, il a de l'expérience et sait y faire. Je ne voulais pas d'un centenaire à un poste pareil, mais je ne pouvais pas voter pour Poireaux qui était l'apprentie de la vieille Pommedépi, et certainement pas pour Wilwyn qui m'avait humilié avec cette invitation au repas.
Puis là, rien ne va plus. Le Poireaux de Noirbosque, je ne sais pas pourquoi, donne sa voix à André Chênebranche sans explication. La haine du père pour le fils jusqu'au bout, je vous dit. Je compte les voix et là, égalité ! Tout le monde avait oublié le fils Tourbepieds...
Le Prévôt Gristallus et Pommedepi votent pour Poireaux... ces trois là sont copains comme cochons, parrain des gamins des uns et des autres. Puis le Gristallus a toujours été attendri par son étrangère de femme. Trois égalités, mais pas pour longtemps...
Avery Feuilledor, le gars de Deux-Chênes, dit que sa Dame a donné ses consignes de vote. Parce que oui, là bas, en plus de trois Anciens et d'un Bourgmestre, ils ont une espèce de noble qui dit quoi faire. Et visiblement, faut croire que Poireau malgré sa gueule de statue a du succès avec les femmes, parce qu'elle le soutient. Il y a un moment de flottement, je recompte... aucune voix pour Tourbepieds, trois pour Hêtrépée, trois pour André Chênebranche et quatre pour Poireaux.

Aux alentours de midi, les cloches sonneront pour annoncer sa nomination... et bien moi, je vous le dis, ça me gâchera mon repas...''
_________________
'' Pour remercier son père de l'avoir éduqué et de lui avoir appris tout ce qu'il savait, le fils lui avait donné un conseil,offert une philosophie qu'il avait fait sienne depuis longtemps: il faut un marteau et un burin pour briser les chaines dont le monde et les gens vous couvrent. Deux outils, dont les noms sont amour et courage, et dont on se sert pour ciseler le mot liberté.''


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 204
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 00:23 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Combe est en pleine effervescence. Les gens suspectent le Sanglier de Combe d'avoir encore fomenter quelques alliances pendant le banquet qu'il a donné. En effet, trois heures après la fin du repas, les gens médusés ont vu sortir du Bois de Chet une cinquantaine de mercenaires. Principalement des Nains de ceux la Communauté du Lac. Stationnés autour du Manoir Chênebranche, la moitié aurait commencé à monter la garde pendant que la seconde moitié se sera rendu utile en aidant aux travaux qu'on leur aura confié.

Des gens qui se seraient aventuré à leur adresser la parole auront appris qu'ils sont ici en toute amitié, nourris et logé par le maitre des lieux...
_________________
'' Pour remercier son père de l'avoir éduqué et de lui avoir appris tout ce qu'il savait, le fils lui avait donné un conseil,offert une philosophie qu'il avait fait sienne depuis longtemps: il faut un marteau et un burin pour briser les chaines dont le monde et les gens vous couvrent. Deux outils, dont les noms sont amour et courage, et dont on se sert pour ciseler le mot liberté.''


Revenir en haut
Glum
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 275
Race: Nain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 19:48 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

l’effervescence ne va semble t'elle pas quitter Combe avant un bon moment ! 


en effet, la toute nouvelle forge de Combe qui est composé d'un haut fourneau et de quatre bas fourneau est en état de fonctionnement, elle pourra bientôt voir une vingtaines d'hommes y travailler, et à peine se chantier terminer que Wilwyn montre à tous que les nains sont bel et bien ici pour travailler, en effet leurs affinité avec la travail de la pierre à fait que Wilwyn à fait appel à eux pour rehausser et élargir le mur qui fait le tour de son domaine, celui si va être monter pour atteindre les quatre mètres et plusieurs tours de garde en bois vont aussi être construite. 


Les nains font étalage de leurs talent car le chantier bien que commencer se jours avance déjà très bien, et la carrière de Bree à presque du mal à suivre la cadence !, une autres parti des nains eux ont commencer l’excavation d'un grand cellier dans les entrailles de la colline de Combe, mais devant t'en de changement Wilwyn aura tenu un discours dans l'auberge en y conviant tous le village pour leurs expliquer les événements récents, plusieurs auront remarqué une très belle hache pendant à sa ceinture et un très bel anneau à son doigt. 


"Mes amis, je sais que l'apparition presque magique de ses nains sur mon domaine vous inquiète et je le comprend ! Cela bouleverse la tranquillité de notre village et je m'en excuse mais surtout pas de souci à vous faire ils ne feront rien de mal j'en répond personnellement. je vais être honnête avec vous, vous savez qu'un homme m'à tirer dessus il y à une semaine, et en apprenant cela mon bon ami Istvan dans gens du lac n'à pas put réagir autrement quand m'envoyant ses braves nains pour me protéger, je ne pouvais dire non à une si gentille proposition, faisant étalage de comment ses gens traite leurs amis et de l'estime qu'il leurs porte !"


il fit une courte pause pour laisser aux gens présent le temps de bien comprendre


"et de plus, je manque cruellement de bras, j'ai créé un bureau de recrutement charger de trouver à chaque personne sans travail un emploi à sa mesure, et bien mon idée à tellement bien fonctionné que plus personne ne cherche de travail !" 


il éclatât de rire bientôt suivie par l'assemblé qui l'applaudit pour son travail. 


"merci à vous merci, je ne fait que mon travail d'échevin rien de plus, mais voilà les chantier sur multiplie et pas les bras, alors je profite du fait que tous ses brave nain, qui nous le savons tous sont de très bon travailleur, et qu'il est important d'intégrer dans nos pays, mais bon se discours à plus que trop durée, maintenant vous savez tous donc à la bière !" 


tous applaudirent et furent très heureux de se voir offrir une bière....
_________________
"Nos racines sont profondes !"


Revenir en haut
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 11:51 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

« - Tu y crois toi ?- Oui, notre cousin n’a qu’une parole. Tu le sais très bien.
- Que va t’on faire ?
- Nous en reparlerons bientôt je pense. »


De nombreuses discussions semblent animer les nains présents dans la région de Bree. Le nom de Ronuus revient souvent et les mines sont plutôt austères.
Les regards qu’ils portent à présent sur les humains semblent plus suspicieux qu’à l’accoutumé.


Mais impossible de connaître le sujet exact de leur préoccupation car leurs discussions se font dans leur langue d’origine...


Revenir en haut
William
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 12:22 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

Ce matin-là, Wiliam, qui avait décidé de prendre son déjeuner au Poney Fringant eu une drôle de discussion, avec Prosper…
 
« -Bon aller, v’zy. De quoi t’voulais m’parler ? Ouais, l’Bousier…Ah, l’était là, hier ? Elle y arrive encore…Bref, t’laisse pas distraire. L’a parlé avec l’nain ? L’artisan ? Ç’fait plaisir d’voir qu’tout l’monde a pas quitté l’navire pour l’autre, là…Ouais, Chênebrache…Y’avait l’blondinet ? Bah, Sûrement un voyage d’affaire. *Bruit d’étouffement de William* L’a embrassé l’Bousier ! T’sûr ? T’pas tombé d’ta blonde, toi ? Ou, t’pas vus une blonde ? Arrête t’conneries ! L’blondinet l’est trop gentil, pour elle, trop mouton. Elle, c’le loup dans l’prairie, lui, l’mouton dans l’enclos. Mais non, arrête…L’Bousier, l’est pas faite pour lui…T’sûr qu’personne pourrait confirmer ? Nob ? Pfff, t’la acheté, pour sûr… »
 
Après avoir mangé, il repart du Poney Fringant, en ricanant, et secouant la tête.


« -Embrassé l’Bousier…Des clous ! »


Revenir en haut
Pierrette Deschamps
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Déc - 17:19 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree Répondre en citant

" Oui, Rosalie, j'te jur' !


C'est madame Poir'd'beurré qui m'a raconté au marché ce matin !


Il y avait ce nain, là, c'lui qui bosse encor' pour Bousier, qu'a fait d'la bonne bière au bal de mai, mais si ! La bière à la fraise! Ah tu vois, ça te reviens !
Bref, le nain cause à Bousier, y'avait le bel instituteur à côté, qui en plaçait une qu'de temps en temps.... Oui, Rosalie, le bal instituteur ! Ben quoi ? Qu'est-ce qu'j'y peux si t'as d'la merde dans les yeux.... Bref !
Donc le nain, y cause, y cause... Et y finit par partir, laissant les deux instituteurs à leur table.


Ca jacasse gentiment, même qu'le blondinet l'est assez doué pour fair' rire Bousier.
Pis, comm' ça, sans prévenir, il embrasse la Pontaise ! Nan, pas une petite bise sur la joue, un baiser, un vrai, c'lui qu'y laisse pas d'ambiguïté.
Si, j'te jur' ! Madame Poir'beurré qui passait débarrasser une table, a failli en laisser tomber son plateau, qu'elle m'a dit !


La Bousier, l'a r'gardé autour d'elle en rougissant comm' une pivoine à c'qu'y paraît, d'genr' gênée, pendant qu'il ricane, heureux d'son effet. 


Pour sûr qu'ça la change d'monsieur Poireaux et d'sa face d'statue ! Poireaux, y l'a vouvoyée, pas une bise, rien ! Moi j'te dis qu'il l'aimait pas la Pontaise, et elle non plus, c'est une question d'sous ! L'a voulu tirer d'pognon des Poireaux pour s'venger du Audreigh... L'a touché l'pactole, la p'tite av'c son divorce...
Alors là, l'blondinet qu'y lui roule un palot en pleine auberge, en lui donnant du tutoiement, ça lui fait drôle...

J'm'égare, Rosalie !


Bon, l'est pas total'ment crétin, l'instit, l'a attendu qu'personne r'garde et qu'l'auberge soit presqu'vide... C'pas les ivrognes appuyés au comptoir qu'on fait gaffe à ça... Z'étaient trop occupés à négocier un verr' gratis auprès d'monsieur Poir'd'beurré...


Moralité, Rosalie, t'avais raison, cet idiot d'instit va d'voir s'traîner la Bousier.
Franch'ment, j'le croyais plus malin qu'ça... Des jolies filles, gentilles et calmes, y'en a des tas dans l'pays d'Bree... D'accord, la Pontaise est plus jolie qu'la moyenne, mais t'as vu ses deux cicatrices sur l'visage, ou mêm' celle qu'elle a exibé au bal d'Mai, à son épaule ?
Vraiment, prendr' Bousier... On dirait un agneau jeté dans un enclos d'loup, en pleine nuit !


L'est glaciale comme une nuit d'hiver, avec sa peau blanche, ses ch'veux sombres et ses yeux bleus. Alors qu'lui... On dirait un soleil ! L'est souriant, blond comme les blés av'c des yeux bleus comme un ciel d'été. J'ai du mal à piger c'qu'y lui trouve...

Quoi Rosalie ? Jalouse moi ? Nan ! J'ai mon Edouard ! Après, si j'avais trente ans d'moins et pas d'mari, pour sûr qu'j'aurais tenté ma chance auprès d'ce gentil monsieur !
Tu sais c'qu'on dit Rosalie ? C'pas parc' qu't'es à la diète qu'tu peux pas r'garder c'qu'y est dans l'assiette d'voisin.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:54 (2018)    Sujet du message: Les Rumeurs du Pays de Bree

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Salon aux mémoires -> Ragots et rumeurs du monde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 59, 60  >
Page 58 sur 60

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.