les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
Lettre au Capitaine Prunellier II

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Voyageur de Falarissë
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2013
Messages: 1 119

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 12:18 (2018)    Sujet du message: Lettre au Capitaine Prunellier II Répondre en citant

[La lettre sera déposée sur le bureau du capitaine dans la soirée du 23 mars. L'écriture est celle de Henry Foin]


Capitaine Prunellier,


Comme vous avez pu le constater dans les rapports du Guet Rural, les menaces que celui-ci est amené à affronter sont d’une nature plus dangereuse que celles qui peuvent peser sur les villages. Là où le Guet Urbain doit maîtriser des personnes énervées, le Guet Rural doit éloigner des animaux sauvages, des bandits, ou pire.
De ce fait, il me semble important de revoir l’équipement du Guet Rural.
 
Concernant les protections, le corselet de cuir est efficace, alliant légèreté, production facile et une défense raisonnable. Cependant, nous gagnerions à ajouter des brassards afin de compléter l’armure. Ils ne gêneront pas les mouvements, et ajouteront une protection bienvenue sur une partie du corps souvent exposée puisqu’étant celle qui tient l’arme.
L’armement aussi doit impérativement être revu. Comme expliqué, le Guet Rural a à faire à des menaces plus dangereuses que ce qu’on croise d’habitude dans les villages. La matraque est utile pour calmer un homme énervé et le maîtriser sans lui faire trop de mal. Mais on ne cherche pas à mettre des loups ou un ours en détention quand ils s’approchent trop des fermes. De même, quand des bandits étrangers déterminés et bien équipés essaient de vous tuer, la matraque est terriblement mal adaptée.
 
Je comprends les réticences d’un pays calme comme le Pays de Bree à équiper de véritables armes ses veilleurs, mais je crains que sans équipement adéquat, ceux que vous avez ne finisse par se faire tuer. Quand des volontaires sont partis avec Monsieur Belodred pour retrouver des disparus enlever, ce sont des armes qu’on leur a fourni, non des matraques. Quand le Guet Rural a réalisé sa première mission en affrontant la Bande de Bali, ce fut avec des armes, sans quoi aucun ne serait encore présent à fouler l’herbe. Durant ce premier combat, Samson s’est battu avec la lance d’un certain capitaine Agelmar, un veilleur qui avait autre chose qu’une matraque.
Outre l’avantage évident d’une arme véritable en cas de menace dangereuse et incontrôlable, d’autres points intéressants sont à noter. Premièrement, l’arme peut avoir un effet dissuasif qui compense les coups de matraque pour maîtriser un individu. On a toujours plus peur d’une épée que d’un gourdin, et cela peut aider à résoudre pacifiquement des situations, en donnant tout simplement plus de crédibilité aux veilleurs.
Deuxièmement, l’utilisation d’une arme peut ne pas être tournée vers la mort de l’opposant. Une épée peut être empoignée par sa lame et utilisée comme une masse, une hache avec un fer a un côté matraque, une lance une hampe qui peut servir comme un bâton… Un tel équipement ne servirait qu’à mieux garantir la vie de nos veilleurs en cas de véritable danger, sans les empêcher de procéder à des interpellations standards.
Je m’engage à former les veilleurs à l’utilisation d’un tel équipement, si vous acceptez ma demande.
 
Sergent Kaliena
_________________
'Brunemain... ne meurs pas. Je retournerai le Ciel et la Terre, si cela arrivait. Je les retournerai jusqu'à te retrouver, ou jusqu'à ce que le monde soit brisé comme je serais brisée.'



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Mar - 12:18 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 030
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 17:00 (2018)    Sujet du message: Lettre au Capitaine Prunellier II Répondre en citant

Sergent,

J'ai lu les rapports.

Tout cela ne me plait guère, mais je suis sensible à la justesse de vos arguments.
Va pour les brassards. Je tiens à disposition quelques calottes ou cervelière de cuir, également.

A propos du port des armes je dois cependant cadrer vos demandes.
Si jamais les veilleurs ruraux sont emmenés à patrouiller dans le bourg sur leur temps de service ou pas esprit de volontariat, ils devront porter des gourdins.
Pour le reste, va pour des dagues, des lances, des haches et autres (fronde, fourche, fléau, masse), qu'ils trouveront dans l'armurerie de la salle d'entrainement. Que chacun vienne me voir pour que je leur ouvre.

Cependant je dois préciser qu'il me sera impossible de trouver un forgeron capable d'équiper le guet d'épées. Le prix serait élevé pour un résultat trop piètre.
Si des veilleurs disposent je ne sais trop comment d'épées, qu'ils les portent, ils en ont désormais le droit. Mais je ne leur en fournirais pas.

Dès que la situation sera plus calme, ils reviendront aux gourdins.

F.F. Prunellier
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:14 (2018)    Sujet du message: Lettre au Capitaine Prunellier II

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.