les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
L'École de Campagne.
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le grand livre des Confréries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 20:23 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

École de Campagne
  
Les cours commenceront le premier jour du mois d'Avril et seront assurés par Mademoiselle Bousier. Elle sera à l'essai et subira une inspection dès le huitième jour d'Avril.

Horaires:
Du Lundi au Vendredi: Les matins de sept à huit heures
Du Samedi au Dimanche: Les matins de neuf à dix heures

Programme.
Lundi:Leçon de morale.
Mardi:Leçon de chose.
Mercredi: Leçon de morale.
Jeudi: Leçon de chose.
Vendredi: Au choix du maitre.
Samedi: Lire et Écrire.
Dimanche: Compter.

Effectifs: 14/20

Abby Petitépis, de Trois-Collines
8 ans, sait compter, ni lire ni écrire.

Jean Poireaux, de Trois-Collines,
8 ans, sait compter, lire et écrire. Mord beaucoup

Esther Saule, de Bree
11 ans, sait compter, lire et écrire

Paul Verveine, de Vervechamps
13 ans, compte mal, ni lire ni écrire

Edward Lapie, de Bree
9 ans, ne compte pas, ni lire ni écrire

Arthur Bouleau, d'Archet
14 ans.

Ted Chèvrefeuille, de Bree
10 ans.

Joy Rougebaie, de Combe
12 ans. Ni lire, ni écrire.

Jonquille Rosier, de Bree
11 ans, quelques rudiments de lecture.

Prunelle Fleurdebeurre, de Bree
8 ans. Sensible.

Artwell Aballon, de Bree
14 ans. Sait lire et Écrire.

Robert Roselier, de Combe
13 ans.

Tom Sauleraie, de Bree
8 ans. Compte parfaitement, doué avec les chiffres.

Ferdigal Gristallus, de Staddel
13 ans. Bon courage.

Comment les élèves acceuilleront Mademoiselle Bousier ?

Abby Petitépis
(Sagesse 21/30 et Sociabilité 21/40)
Abby sera sérieuse et plutôt bien disposée.

Jean Poireaux
(Sagesse 48/20 et Sociabilité 42/40)
Jean ne sera pas attentif en classe, et le premier jour il lancera une pomme enduite de bouse de vache sur la nuque d'Hearwyn dès qu'elle sera tourné vers le tableau. Il accusera Paul.

Esther Saule
(Sagesse 18/40 et Sociabilité 22/40)
Esther sera active en classe et adorable.

Paul Verveine
(Sagesse 48/40 et Sociabilité 33/40)
Paul ne sera pas bien motivé par la classe mais se montrera plaisant avec Mademoiselle Bousier.

Edward Lapie
(Sagesse 38/30 et Sociabilité 99/40)
Edward est bien décidé à ne rien apprendre en classe, si ce n'est pas la meilleure manière de soulever les jupes des filles sans se faire prendre. Le premier jour, il crachera au visage de Madamoiselle Bousier en prétextant de lui demander de se pencher pour bien lui montrer quelque chose sur son ardoise.

Arthur Bouleau
(Sagesse 31/40 et Sociabilité 55/40)
Arthur se montrera un élève doué, mais il manquera de respect à Mademoiselle Bousier en déformant systématiquement son nom en Mademoiselle Bousière.

Ted Chèvrefeuille
(Sagesse 27/30 et Sociabilité 42/30)
Un élève attentif, mais dissipé qui lâchera des criquets en classe.

Joy Rougebaie
(Sagesse 30/30 et Sociabilité 66/40)
Un élève appliqué, mais qui fichera une pagaille monstre en criant en classe, adorant imité les cris des animaux de la ferme. Il sera IMPOSSIBLE de le faire taire.

Jonquille Rosier
(Sagesse 09/50 et Sociabilité 02/40)
Élève modèle ! Un ange !

Prunelle Fleurdebeurre
(Sagesse 19/30 et Sociabilité 14/40)
Élève modèle !

Artwell Aballon
(Sagesse 41/30 et Sociabilité 22/30)
Un élève laborieux mais plein de bonne volonté.

Robert Roselier
(Sagesse 48/20 et Sociabilité 42/40)
Enfant terrible... qui prendra un malin plaisir à voler des craies.

Tom Sauleraie
(Échec critique de volonté)
Absent le premier jour de classe. Il dira avoir été à la pêche.

Ferdigal Gristallus
(Échec critique de volonté)
Absent le premier jour de classe. Ses parents lui feront un mot en disant que la veille il a trop mangé de boudoir avec de la crême anglaise...Le mot sera trafiqué, écris de la main même de Ferdigal.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Dernière édition par Brunellin A.C Poireaux le Mar 27 Mar - 20:26 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 27 Mar - 20:23 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 20:25 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

PREMIER CHOIX
 
Hearwyn recevra le premier jour du mois d'Avril un pli de Gristallus, lui demandant de choisir entre un ensemble de craies et d'ardoise ou bien un seul grand tableau noir et un cahier grossier avec une mine de charbon pour chaque élève.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 21:45 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Posté le: Aujourd’hui à 20:45 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne.

 
 





Pour le premier choix, ce sera un grand tableau noir et des cahiers tout simples.

_____________________________________________________________________________

Au premier jour, Mademoiselle Bousier se présente avec un sourire serein et montre deux tartes aux poires aux élèves. 
Elle explique que si tous les élèves sont tous sages, chacun aura une part à la fin de la classe. Si l'un d'entre eux chahute, personne n'en aura. (Sans doute que des Artisans seront particulièrement heureux de récupérer les tartes...)
Elle explique que cela est l'intérêt de groupe, que les mauvaises actions d'une seule personne peuvent avoir un retentissement sur tout un groupe.
Bien sûr, vu l'accueil fait par certains des enfants et le déroulement de la classe, personne n'aura le droit à sa part de tarte en fin de leçon...

Néanmoins les élèves attentifs, disciplinés, de bonne volonté, sociables, seront récompensés par un bon point. Il s'agira de Abby, Esther, Jonquille, Artwell et Prunelle.

Les élèves ayant été indisciplinés : Jean (pour son comportement inattentif), Edward (même motif que Jean), Arthur (expliquant que c'est pour le manque de respect), Joy (expliquant que bien travailler est une chose, laisser ses camarades travailler dans de bonnes condition de concentration en est une autre).


Le pauvre Paul, accusé d'avoir lancé une boule sur l'institutrice par Jean, n'aura ni bon, ni mauvais point, car au vu de son comportement, elle aura le doute sur la véracité des dires de Jean, surtout avertie par Brunemain Poireaux du côté indiscipliné du garçon... Elle séparera les deux garçons dans deux groupes différents.
Ted n'aura pas de bon point non plus, soupçonné de lâcher des sauterelles, mais sans en être formellement sûre.
Robert, pas encore pris la main dans le sac de vol de craie, mais suspect aux yeux de l'ancienne veilleuse n'aura pas de bon point, mais ne sera pas sanctionné.


Elle laisse la petite Prunelle s'installer dans un endroit où elle le désire le premier jour, étant avertie de son côté sensible et veillera à ce qu'elle ne soit pas chahutée par les autres. Elle privilégiera donc la compagnie des filles et des calmes avec elle.


Hearwyn fera des groupes, qui varieront selon les jours, selon les enseignements du jour, afin de favoriser l'entraide et la solidarité de ceux qui ont certains savoir.


Pour le premier jour, jour de calculs, elle mettra Jean avec Paul, Edward, Arthur, Joy et Ted pour ce premier cours de calculs, pour que Jean aide les autres. Jusqu'au moment de la boule de bouse, où elle inversera Jean et Robert de groupe. Elle poursuivra les explications elle-même de façon plus serrée pour tenter de canaliser ce groupe plus indiscipliné.


Dans un autre groupe il y aura Abby, Esther, Robert, Artwell, Prunelle, Jonquille, Esther
Elle évaluera les besoins de tous en proposant de simples additions. Puis donnera explications aux enfants, à l'aide de bâtonnets de bois. Elle donne des exercices à faire, aidant au besoin, encourageant les élèves sachant compter à aider leurs camarades.


Elle tient les petites filles à l'écart d'Edward Lapie qu'elle voit que trop intéressé par les jupes de ses camarades...
Elle observe les affinités, en particulier des possibles turbulents, pour les séparer dans des groupes distincts à l'avenir.


Après la classe, Mademoiselle Bousier ira immédiatement s'enquérir des motifs d'absence des petits Sauleraie et Gristallus... 
En commençant par la famille Gristallus, montrant le mot trafiqué à Frédégart et Marie. 
Puis expliquant aux Sauleraie qu'il est fort dommage qu'un garçon doué avec les chiffres manque la classe, que le calcul aura pu lui plaire. Pour appâter le petit Paul, elle laisse aux parents une feuille avec des exercices de calculs, des multiplications et divisions un peu complexes pour son âge...


Le système de bons points :
  • 5 bons points donnent droit à choisir une image simple sculptée puis encrée, sur une petite plaque de bois, sur le thème de la nature (animaux, végétaux, etc). La maîtresse explique qu'à l'avenir, il sera possible de troquer à terme les images contre des objets plus conséquents, tel que des petits livres, des casse-têtes en bois, des jouets en bois, instruments de musique simple,  etc.
  • les turbulents de la journée sont priés de ranger, nettoyer la classe sous la surveillance attentive de Mademoiselle Bousier (chaise sur les bureaux, balayage, tableau essuyé, etc). 
  • Pour ceux qui récompensés, ni sanctionnés, un petit mot oral d'encouragement sera dit en fin de journée tout de même.


_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 13:04 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Premier Jour:
En fin de classe, mademoiselle Bousier recevra la visite de Maitre Gristallus. Il la priera d'avoir l'obligeance de faire parvenir le soir même son programme pour la semaine, jour par jour. Ainsi que ses brèves observations sur les élèves les plus turbulents. (a poster ici)

En fin de classe, elle recevra la visite de la veuve Bauman, qui l'incitera à se tenir à l'écart des enfants de Combe. Elle lui dira que les parents sont capables d'apprendre aux enfants ce qui compte vraiment. Elle tirera par la main sa fille, Tamra, qui semblera terrorisé tout au long de l'entretien.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 18:58 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

* Mademoiselle Bousier ira déposer elle-même le programme de la semaine au trou du Prévôt.*

" Maître Prévôt Gristallus,

Voici un aperçu de ce que je prévois pour les enseignements de la semaine prochaine.
Au besoin, je pourrais développer les raisons de ces choix (pour la leçon libre, par exemple).

Lundi : le respect entre camarades et le respect à l'enseignant, l'importance et l'utilité de l'école, la nécessité du « vivre ensemble », de l'importance de devenir une bonne personne.

Mardi : l'observation des premières fleurs et premiers bourgeons du printemps.

Mercredi : le respect entre filles et garçons, de l'utilité des deux genres.

Jeudi : Observation du comportement des oiseaux, à l'occasion du retour du printemps.

Vendredi : Evaluation vocale des élèves au chant, savoir s'ils connaissent des chansons bréardes afin de voir s'il est possible de constituer une chorale.

Samedi : Cette semaine, tous devront sortir en sachant au moins écrire leur nom ! Pour ceux sachant déjà écrire, ils seront priés d'émettre un petit texte racontant ce qu'ils voudraient faire quand ils seront grands (groupe 1). Cela permettra à l'institutrice de se concentrer à enseigner à ceux qui ne savent pas écrire, quelques petits rudiments d'alphabet (groupe 2).

Dimanche :
  • Problème à résoudre pour les enfants à l'aise (addition, soustraction, multiplication)
  • Pour ceux qui sont débutants, l'objectif du jour : compter jusqu'à 10.
  • Pour ceux ayant déjà le prérequis précédent (compter jusqu'à 10)
    faire des additions simples (type 2+3, dont le résultat de l'addition va jusqu'à 10, pouvant s'aider de leurs doigts)
Voici les observations pour les élèves moins disciplinés et attentifs :
- Jean Poireaux : un enfant qui a grandement besoin d'un cadre, mais ayant du potentiel une fois qu'il aura décidé d'être calme et assidu. Je le soupçonne de l'avoir laissé une pomme enduite de bouse, alors que j'avais le dos tourné, accusant Paul de l'avoir fait.
- Edward Lapie : semble avoir un problème avec la gente féminine. Je le soupçonne d'ennuyer les petites filles de façon peu convenante. M'a craché au visage après une ruse. Au moins est-il vif d'esprit et fait preuve d'ingéniosité. J'espère détourner ces qualités pour le tourner vers des intérêts plus respectueux et nobles.
- Arthur Bouleau : doué mais un peu irrespectueux à mon encontre. Cela devrait sans doute se tasser avec le temps avec le respect des règles de vie en communauté. Il a du potentiel à exploiter.
- Ted Chèvrefeuille : je le soupçonne d'avoir lâcher des criquets en classe. Sans doute une forme de bizutage à mon encontre, et pour amuser ses camarades. Néanmoins, il a été assez attentif le reste du temps.
- Joy Rougebaie : si on excepte ses cris d'animaux de ferme réguliers, il est appliqué. Mais cela nuit à la concentration de ses camarades et encourage les autres turbulents à faire de même.
- Robert Roselier : a une passion pour les craies, selon mes observations, puisqu'elles disparaissent mystérieusement sur son passage.
- Tom Sauleraie et Ferdigal Gristallus : absents. Encore à évaluer de ce fait.

Je tiens à vous communiquer qu'il y a déjà des élèves assidus et plein de bonne volonté, ou au moins calmes, en les personnes de :
- Abby Petitépis
- Esther Saule
- Jonquille Rosier
- Prunelle Fleurdebeurre
- Artwell Aballon
- Paul Verveine


Bien à vous.

Mademoiselle Bousier "

_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 19:09 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Mademoiselle Bousier accueillera avec politesse Madame Bauman, qu'elle écoutera durant son discours, sans l'interrompre.

Puis elle répondra poliment que c'est aux parents des enfants de Combe de décider individuellement s'ils désirent, ou pas, envoyer leurs enfants à l'école, à l'instar de tout parent du Pays de Bree. Rappelant au passage, avec un sourire, que certains enfants Combais sont déjà parmi les élèves.

Remarquant l'attitude de la petite Tamra, elle placera un : "Les enfants de Combe ont peut-être le droit de dire qu'ils ont envie de venir à l'école et d'y rencontrer des enfants de Bree, Staddel et Archet ; d'y apprendre des choses différentes de ce qui se dit à la maison. Qu'en pensez-vous Madame Bauman ? ". Puis lui adressera un sourire bienveillant.
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 15:05 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Second Jour:

*Lettre de Gristallus:
Mademoiselle Bousier,
Concernant votre planification de Samedi, pour le cours de lecture et écriture, quelque chose me chiffonne. Vous prenez un mauvais début. A quoi bon leur apprendre à écrire leur nom faute d'instructions structurées ?

Écrire leurs noms ! Je veux qu'a la fin de la semaine ils connaissent leur alphabet sur le bout des doigts. Écrire, ils verront cela plus tard.

Un peu de jugeotte !
Commencez donc par leur apprendre leur alphabet de long en large, avec le nom de chaque lettre et le son associé. Pas que des rudiments ! Apprenez leurs ensuite à former ces lettres, en majuscule et minuscule. Ensuite, la création et prononciation de syllabe.

Pour ceux qui savent déjà écrire, mettez les en paire avec ceux qui ne savent pas. Expliquer quelque chose à autrui et un bon moyen d'en apprendre plus sur la chose en question.

Gardez en tête qu'en fin de semaine vous serez soumise à un examen.


* Évènements:
Les élèves feront un cirque pas possible pour s'asseoir comme ils le veulent et l'entendent, et feront bien perdre un quart de l'heure de classe.


* Nouveaux: (ils intégreront la classe dans sept jours)
Elliot Pommedépi, de Bree
10 ans,Compte parfaitement et connait son alphabet.Endeuillé par la perte récente de sa mère.
Anis Pommedépi, de Bree
11 ans,Compte parfaitement et connait son alphabet.Endeuillée par la perte récente de sa mère.

* Absents:
Jean Poireaux
(Échec de Volonté à 56/40 et Réussite d'Éloquence à 57/60)
Il aura convaincu ses deux amis de ne pas venir à l'école et de faire quelque chose de vraiment utile, à savoir aider à réparer la vieille treille à chèvrefeuille sur le chemin commun de Trois-Collines.

Abby Petitépis
(Échec de Sagesse 63/30)
Pourquoi aller s'enfermer avec mademoiselle Bousier et ses airs de grand-mère quand il est possible de travailler dehors, pieds nus dans l'herbe ?

Ferdigal Gristallus
(Échec de Sagesse 71/20)
Pourquoi aller s'enfermer avec mademoiselle Bousier et ses airs de vieilles filles quand il est possible de travailler dehors et d'avoir droit à un bol de cidre en récompense ?

Edward Lapie
(Échec d'Endurance à 86/40)
Il se sera levé trop tard, vers dix heures, et ne sera pas venu en cours.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 18:39 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Comme prévu, la leçon de morale du jour a pour thème le respect entre camarades et le respect à l'enseignant, l'importance et l'utilité de l'école, la nécessité du « vivre ensemble », de l'importance de devenir une bonne personne.
Au vu du chahut provoqué par les élèves, cela semble plus que nécessaire...


L'exemple de l'expression populaire "Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse" sera donné, entre autres.
IL sera expliqué que l'école apprend à vivre avec des personnes hors de sa famille, de son voisinage, comme ils pourront y être confrontés une fois adulte.
Le respect à l'enseignant fait partie du respect aux adultes, aux anciens : les parents, les grands-parents, les voisins. Les adultes partagent leur expérience aux enfants, les aident à grandir et à mûrir.
Devenir une bonne personne, c'est avoir des valeurs de respect, d'entraide aux autres, de faire des actes ne nuisant pas à autrui.



Mademoiselle Bousier aura déposé de nouveau un courrier chez le prévôt Gristallus.
" Maître Prévôt,
Merci de vos encouragements,
Je prends bien en note vos recommandations pour les mettre en place.
J'avais justement pensé à cette façon de faire, somme toute classique. Mais j'avais voulu tenter une façon de faire pour stimuler l'intérêt des élèves.
Mon idée était que les débutants puissent avoir un sentiment de fierté d'avoir eu un résultat concret dès le premier jour d'écriture, apprenant les lettres de leur prénom, les lisant et les écrivant. J'espérais ainsi que cela leur donner envie de poursuivre l'effort.

Toutefois nos méthodes ne sont pas antinomiques : je ferai selon vos suggestions, et donnerait l'exemple des prénoms de chacun pour illustrer les sons. Les enfants seront placés en groupes solidaires.



Pour ce qui est de l'examen, dont j'ai parfaitement conscience, il est particulièrement compliqué d'apprendre à des élèves absents.

Aujourd'hui Jean Poireaux, Abby Petitépis et votre fils ont été absents, j'espère qu'ils n'étaient pas trop souffrant.


Respectueusement,
Madame Bousier."

_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 15:45 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Aujourd'hui, première leçon de choses !


La saison s'y prêtant, ce sera l'occasion de mettre le nez dehors pour l'observation des premières fleurs du printemps : acacia, cerisier, chêne vert, églantine, jacinthe, jonquille, mimosa, narcisse, pâquerette, tulipe (liste non exhaustive).

Il sera bon de parler de leur vertu médicinale à cette occasion : 
- le « fruit » de l'églantier, en décoction lutte contre la diarrhée et a une action vermifuge ; on prétend que les racines peuvent guérir la rage, d'où son nom « Rose des Chiens ». 
- regardant des tilleuls (pas encore en fleur), la maîtresse montrera du gui, expliquant de des cataplasmes de feuilles de gui (présent dans les branches) sont efficaces pour soulager des douleurs du bas du dos (ndlr : bref, une sciatique).
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 18:58 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Troisième Jour:
Absents du Jour:
Jean Poireaux:
L'enfant ne se sera tout simplement pas montré, et mademoiselle Bousier n'aura reçu aucune lettre ni mot des parents.

Incident:
Ferdigal Gristallus:
Profitant d'un moment d'inattention, le pauvre aura escaladé un petit arbre pour pouvoir voler une pleine poignée de fruit sur un églantier voisin et les manger. Il aura chuté et se sera fait mal en plus de s'être exploser le fond de son pantalon sur des racines.

Robert Roselier:
Première petite peur pour mademoiselle Bousier... L'enfant aura disparu en pleine sortie et ne se montrera plus de la journée... où se trouve t-il ?
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 10:27 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Quatrième Jour:

Mademoiselle Bousier,
Des lettres très préoccupante me sont parvenues ce matin. Je les ai trouvé sur mon seuil même, aussi elles ont du être déposé en pleine nuit. Je les glisse avec mon pli pour que vous en preniez pleine mesure.
Comment se fait-il que je n'ai pas été prévenu de la disparition d'un enfant, même momentané ? Vous faites fort, même vous, alors que vous n'en êtes qu'à vôtre quatrième jour.

J'ai perdu ma matinée pour faire le tour des logis, sans pouvoir tirer l'aveu des auteurs de la lettre. Or, je vous vois déjà venir, pour être au courant des faits décrits, il faut forcément un élève ou un parent d'élève. Comme je vois mal de jeunes gens écrire si bien, les plaintes viennent bien de parents effrayés de vous critiquer ouvertement.

Concernant les enfants absents, faites l'effort d'aller convaincre leurs parents.
F.Gristallus

Monsieur le Prévôt,
C'est une lettre nocturne que je compose, aussi noire que mes inquiétudes, car troublé je ne puis trouver le repos.
Triste nouvelle qui vint à mes oreilles, de comment un enfant a failli trouver la mort, alors qu'il était sous la garde de Mademoiselle Bousier. Il me fut fait récit de comment le pauvre petit grimpait comme un écureuil, et comment ce furent les imprécations et promesses de punitions de Mademoiselle Bousier qui le transirent de peur au point de le faire tomber.
Un parent anonyme.

Monsieur Gristallus,
Me voilà fort inquiète, car depuis quelques jours mon petit n'est plus qu'une parodie de lui même, trouvant à peine l'appétit et le repos, et les ayants menus et troublés lorsqu'il pouvait enfin mettre la main dessus.
Une mère inquiète.

Maitre Gristallus
Fameuse institutrice que vous nous trouvez là, et qui laisse dépendre la vie de nos enfant de la chance ! Un gamin de perdu aux frais de son inattention, et si la chance c'était faite la putain d'un ours, le pauvre petit aurait finis dans son estomac. Des histoires troublantes que voici !
Un père inquiet.

Au Prévôt,
Ivre de culot, votre institutrice qui Lundi enseignait le respect ou du moins la vision qu'elle s'en fait à eu le front de ridiculiser Madame Bauman à la sortie des cours, devant tout le monde, sans considérer le récent statut de veuve de la pauvre femme. Si je la prends à parler à ma douce moitié sur ce ton, c'est mon poing sur son nez !
Un mari mécontent.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 12:43 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Leçon de morale du mercredi !
Une valeur qui va tenir très à cœur de l'institutrice : le respect entre filles et garçons, l'utilité des deux genres.
L'institutrice mettra un point d'honneur à dire que « Non, les filles ne passent pas leur temps à pleurer », et « Non les garçons ne sont pas bêtes. »
Elle fera les gros yeux à Edward quand elle expliquera qu'il est particulièrement inconvenant de regarder sous les jupes des filles, allant jusqu'à dire « Imaginez qu'un homme, autre que votre père, soulève la jupe de votre mère... »

Un enfant des Boues, heureux de gagner une pièce, ira porter ce pli au prévôt dans l'après-midi :


" Maître Prévôt Gristallus,


J'ai bien reçu votre courrier.


S'il est vrai que le petit Robert Roselier a momentanément disparu et que le jeune Ferdigal Gristallus a chuté durant la classe, je pense que certains faits rapportés par ces parents sont parfois inexacts.


Pour la disparition de Robert, je me suis rendue moi-même chez lui, car il était prévisible qu'un enfant retourne chez lui. Dans le cas contraire, cela m'aurait permis de demander à ses parents ses habitudes, pour aider à le retrouver.
Il était bien dans mes intentions de prévenir le Guet si je ne l'avais pas retrouvé dans ces brefs délais. Si je n'ai pas averti de suite le Guet, c'est que je sais que les effectifs de leurs rangs sont réduits et qu'ils ont énormément de travail, je ne voulais pas ajouter à leur labeur une responsabilité qui était de mon fait initialement. Je montrerai encore plus précautionneuse à l'avenir.


Pour ce qui est de ma conversation avec madame Bauman, jamais je ne lui ai fait preuve d'irrespect, très loin de moi cette idée, malgré le fait qu'elle m'agite sous le nez sans raison le fait que les parents de Combe ne mettraient pas leurs enfants à l'école.
Je lui ai poliment répondu que c'étaient aux parents de Combe à décider individuellement de ce choix et que des enfants de Combe étaient déjà à l'école. J'ai ajouté que si les enfants de Combe avaient envie de venir à l'école, qu'ils pouvaient exprimer le souhait de venir aussi.


Pour ce qui est de la discipline, je ne gronde pas les enfants, ni les corrige physiquement, cela n'est pas dans mes méthodes. La terreur ne fait rien apprendre à un enfant.
De plus, je vous rappelle que même si celle fut momentané, je fus une mère, et que je ne toucherais pas aux enfants des autres parents parce que tout simplement, je n'aurais pas voulu que l'instituteur de mon fils le fasse sur lui.
L'école est un pacte de confiance entre parents, enfants et instit, une confiance qui met du temps à se créer car cela touche à la chose la plus précieuse des familles.
Je puis vous affirmer que tenir l'école, enseigner à tous ces enfants me tient à cœur et que je ferai toujours au mieux pour remplir cette tâche, aussi longtemps qu'elle me sera dévolue.


Mademoiselle Hearwyn Bousier."
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 12:57 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Mademoiselle Bousier,

C'est qui est fantastique et tiendrait presque du miracle, vous concernant, c'est qu'il est proprement impossible de vous prendre en faute, et encore plus impossible de vous emmenez à reconnaitre une faute. Je crois, pour ma part, ne vous avoir jamais vu reconnaitre la moindre erreur.
Une sainte femme. Je ne puis que me féliciter de mon choix.

Maintenan, soyez bien gentille de dépenser autant de temps pour convaincre les absents de venir en classe qu'a faire votre propre éloge panégyrique.

En espérant que votre immaculé blancheur inspire vos élèves pour l'examen de Dimanche.

Merci.
F. Gristallus.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Hearwyn Bousier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 332
Race: Humaine
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 12:35 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

* L'institutrice déposera de très bonne heure un pli chez le Prévôt, avant même la classe *


«  Maître Prévôt,


Je viens avec ce pli pour vous faire part d'un constat, après ces quelques jours de classe de recul.


Je crains avoir été trop optimiste vis-à-vis des acquis pré-existants des élèves et de leurs capacités immédiates.
Je me rends compte que le niveau est encore plus hétérogène que prévu, qu'il y a tout à faire avec beaucoup de ces enfants qui n'ont pas eu classe durant trois années ou jamais pour certains, en particulier quand il s'agit de lire, écrire et compter.


Je me vois obligée de revoir mes espérances à la baisse au sujet des savoirs que je pourrais mobiliser à ce jour, et dois leur faire revoir toutes les bases, soit pour leur apprendre, soit pour les consolider.


De plus, certains enfants sont moins disciplinés que d'autres, me rendant la tâche moins aisée pour tenter de faire progresser l'ensemble du groupe. La gestion de leur comportement prend du temps qui n'est pas utilisé pour l'enseignement à tous ; un temps qui est assez court de plus. J'avoue que certains me donnent un peu de fil à retordre, c'est un fait.


Je tiens à signaler que j'ai une satisfaction quotidienne à les recevoir en classe, ils ont tous leurs qualités, leur personnalité, c'est avec plaisir que je les accueille chaque matin.
J'ose espérer qu'avec le temps, ils prendront aussi plaisir à venir apprendre à mes côtés.



Il est un point important à soulever.
N'ayant jamais enseigné jusqu'à présent, s'ils apprennent chaque jour (ou du moins, m'y attellé-je), j'apprends chaque jour aussi à leur contact. Un maître plus expérimenté, comme feu monsieur Brunellin Poireaux, aurait peut-être obtenu de meilleurs résultats en si peu de temps. Etant débutante, je suis moins efficace qu'un maître comme lui, ralentissant peut-être de ce fait les progrès des élèves, vous m'en verrez désolée, mais c'est une réalité irréfutable avec laquelle je dois aussi conjuguer.



Au vu de toutes ces contraintes, je préfère vous informer que les progrès des élèves, en une semaine seront sans doute très en deçà de ce que vous auriez souhaité voir.
Vous m'en verrez profondément navrée et honteuse, car j'ai conscience de la confiance que vous m'avez accordée en me confiant l'enseignement à tous ces enfants, et que je me révèle ne pas faire autant à la hauteur que ce que j'aurais souhaité ou de ce que vous auriez, à juste titre, escompté.

Respectueusement,


Mademoiselle Hearwyn Bousier. 


PS : J'ai eu l'occasion de discuter avec Monsieur Poireaux. Son fils sera présent dimanche, pas avant et pas davantage. L'école n'étant pas obligatoire, les parents ont le droit de ne pas envoyer leurs enfants à l'école du bourg, c'est un choix que je me vois obligée de respecter. »


La classe du jour : Observation du comportement des oiseaux à l'extérieur.

On demandera quelques imitations à Joy, cela devrait lui faire plaisir !

On parlera du retour des hirondelles signifiant le retour du printemps, de la nidification, etc.

En fin de classe, elle demandera aux élèves de revenir le lendemain avec une chanson bréarde (pas vulgaire, pas paillarde...), laissant la surprise du thème de la classe du lendemain, espérant attiser la curiosité.

Niveau méthode pédagogique, apprenant de ses erreurs (ou du moins essaie-t-elle), elle tiendra toujours les enfants devant elle pour les avoir à l'oeil, les comptera régulièrement, afin d'éviter pertes et bêtises.
_________________
"Doucement, mais sûrement"
/ "Ceux qui se chargent des tâches dont personne ne veut, sont rarement récompensés." (Terry Pratchett, Pieds d'argile)


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 13:36 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne. Répondre en citant

Cinquième Jour:
Une lettre du Prévôt arrivera...

Mademoiselle Bousier,
Dans un premier temps j'ai été surpris de vous voir reconnaite vos torts, puis je suis vite revenu à moi-même en découvrant que ce n'était pas vos compétences qui étaient remis en cause mais bien les enfants.Voilà qui vous est bien plus familier.
Puis.. encore une fois surpris en lisant que vous reconnaissiez vos manquements. C'est un début.

Toutefois je prends en considération vos doutes et vos lacunes, et rédigerais le texte de l'examen en conséquence.
Il portera sur la connaissance parfaite de l'alphabet, sur l'écriture de quelques mots simples, sur l'écriture des lettres et sur la compréhension de certaines syllabes.

J'aurais aussi une petite discussion avec chacun des enfants pour avoir des retours sur les impressions qu'ils ont de vous.
F. Gristallus.


Classe du Jour:
Les élèves se seront montrés plus sages que d'ordinaire ( test moyen de sagesse de 16/40). Et encore mieux, disposés à apprendre (test moyen d'intelligence de 11/40). Toutefois, toutefois, à la fin de la classe, un enfant impossible à reconnaitre aura tiré à la fronde sur Hearwyn, la touchant à l'épaule pour lui infliger une cuisante douleur.
Si le lendemain elle interroge les enfants, les témoignages seront si chaotique qu'il lui sera presque impossible de déterminer le coupable. Si cela se trouve, ce n'est même pas un enfant de sa classe !


Abby Petitépis
(Sociabilité ?/40)
Abby ne voudra rien dire.

Esther Saule
(Sociabilité ?/40)
Esther dira que c'est un enfant plus âgé qu'eux.

Paul Verveine
(Sociabilité ?/40)
Paul ne dira rien, il prétendra n'avoir rien vu.

Edward Lapie
(Sociabilité ?/40)
Edward dira qu'a la place du fautif il aurait visé la tête de Bousier.


Arthur Bouleau
(Sociabilité ?/40)
Arthur dira qu'il n'a rien vu.


Ted Chèvrefeuille
(Sociabilité ?/30)
Ted se moquera sans vouloir cafter.

Joy Rougebaie
(Sociabilité ?/40)
Joy dira que Mademoiselle Bousier est folle et qu'elle n'a rien reçu sur l'épaule.

Jonquille Rosier
(Sociabilité ?/40)
Jonquille dira qu'elle n'a pas vu.

Prunelle Fleurdebeurre
(Sociabilité ?/40)
Prunelle dira que c'est Tom.

Artwell Aballon
(Sociabilité ?/30)
Artwell dira que c'est Tom.

Robert Roselier
(Sociabilité ?/40)
Robert dira que c'était un enfant qui venait d'une ruelle.

Tom Sauleraie
Tom refusera tout simplement de cafter.

Ferdigal Gristallus
Ferdigal refusera tout simplement de cafter.
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:42 (2018)    Sujet du message: L'École de Campagne.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le grand livre des Confréries Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.