les Mémoires d'Estel Index du Forum
S’enregistrer
FAQMembresRechercherGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion
A Monsieur Poireaux Brunemain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stivia Boissard
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 45
Race: Femme
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 04:33 (2018)    Sujet du message: A Monsieur Poireaux Brunemain Répondre en citant

* Une lettre est épinglée sur un berceau à bascule, avec matelas et trousseau de petits draps/couvertures de couleur verte, posé devant la porte des Poireaux. Dans le berceau, hochet en bois, et quelques animaux en bois sculptés : des jouets articulés. *


Monsieur Poireaux,


Je tenais à vous remercier d'avoir permis qu'une expédition viennent à notre secours, de mes amis et moi.
Nous vous devons indirectement la vie.


Cette lettre est de ma main, mais soyez certain que Janver se joint à moi pour ce faire.
Je ne puis parler pour mes camarades, mais je sais que mon compagnon est infiniment reconnaissant des personnes nous ayant secourus. Tous deux leur avons déjà signifié notre gratitude, à de multiples reprises. 

J'aurais aussi voulu remercier le capitaine Prunellier, mais j'ai appris la mauvaise nouvelle.
Je suis allée le remercier sur sa tombe et j'ai remercié sa veuve. 

C'était un homme qui savait être ouvert et généreux. Il a bien pris soin de notre amie Sygbare, quoi en dise certains de mes camarades, et sur ce point, je ne les rejoins pas. Janver a été attristé aussi d'apprendre cette nouvelle. 


Comme notre retour ne s'accompagne pas que de mauvaise nouvelle, j'ai su que votre famille allait s'agrandir, en plus de celle des Prunellier.
En gage de gratitude, et en cadeau de félicitation pour ce bel événement, je vous fais parvenir ce berceau.

Je vous prie de me pardonner s'il est imparfait [HRP le berceau ne comporte aucun défaut], mais cela fait des mois que je n'ai pas touché mes outils. Néanmoins, il était symbolique pour moi, que mes premiers travaux soient destinés aux personnes ayant participé à notre sauvetage. Ne connaissant pas vos préférences, j'ai opté pour quelque chose de simple.
Ma mère a réalisé les articles textiles. Mon père a voulu m'aider pour vous remercier aussi, mais j'ai refusé qu'il m'aide pour le berceau. Il a tenu à joindre quelques jouets.



Vous remerciant encore, je vous prie d'accepter mes salutations sincères.


Stivia Boissard




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Juil - 04:33 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 11:47 (2018)    Sujet du message: A Monsieur Poireaux Brunemain Répondre en citant

Mademoiselle Boissard,

Je vous saurais gré de bien vouloir ne pas trop évoquer cette expédition qui fit bien parjures des hommes, et moi en tout premier lieu, qui a eu le tord de faire confiance à Belodred le Menteur.

J'ai bien été content de savoir que vous reveniez pour la plupart assagis et désireux de mener une vie normale. Si vous avez besoin de conseils pour légaliser vos activités ou pour retrouver du travail, veuillez venir me trouver. Cette offre s'étend à William et Margot.

Bree est dans un nouvel âge et il n'y plus de place pour les délinquants et crapules.

Profondément merci pour le berceau, la literie et les jouets.

B. Poireaux
_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Stivia Boissard
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 45
Race: Femme
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 13:34 (2018)    Sujet du message: A Monsieur Poireaux Brunemain Répondre en citant

Monsieur Poireaux,


Soyez assuré que Janver et moi n'avons guère envie de remuer des moments difficiles en en parlant plus que de raison.
Pour les autres... Nous les sommons d'être discrets, régulièrement. Mais j'avoue qu'ils ont de fortes personnalités, promptes à la vantardise.
Belodred, Yennewen, Juste et Trumon, eux le seront, ils le sont déjà.


A la décharge de Belodred, nous serions sans doute morts si Yennewen, Boniface et lui n'avons pas eu le désir de pousser plus avant le voyage. Je vous garantis que les Cromley sont des personnes cruelles et malsaines ; si vous croisez un jour Janver, jetez un oeil à son cou, ce sera un échantillon de ce que nous avons subi.
Cela ne n'excusera sans doute pas à vos yeux Belodred, mais je ne peux pas blâmer l'homme qui nous a sauvés la vie. J'ai néanmoins conscience qu'il a mis dans l'embarras, de façon très grave Trumon et Juste ; ce dernier n'a cessé de le rappeler sur le trajet du retour. Je suis reconnaissante au Guet que ces braves veilleurs aient pu réintégrer leurs fonctions. On a pu les penser pour parjures, mais pour nous, ils se sont battus comme des héros face aux Cromley et leurs gardes. 


Oui, nous sommes au moins deux à vouloir vivre dans un climat plus serein.
Vous ne manquerez sans doute pas d'entendre prochainement que nous emménageons sous le même toit. C'est un grand changement et un nouveau départ. J'avoue craindre la colère de mon père quand j'aurais eu le courage de le lui annoncer, ce que je devrais faire rapidement avant qu'il l'apprenne par d'autres personnes peu délicates.


Je parlerai à mes parents, ma soeur et beau-frère de votre proposition. Je toucherai un mot à Janver en ce sens aussi, il est désireux de faire les choses dans les règles désormais, fatigué des querelles stériles et sans grand sens. En ce sens, il a même contacté monsieur Chênebranche.


Janver m'a encouragé à aller parler à Mademoiselle Bousier pour du travail, au vu des circonstances pour le Conseil et de votre aimable proposition, je tâcherai de venir vous voir rapidement.


Pour les présents de notre famille, c'est un modeste gage de reconnaissance au regard de plusieurs vies sauvées.


Bien à vous,


Stivia Boissard


Revenir en haut
Brunellin A.C Poireaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014
Messages: 1 001
Race: Cadavre
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 13:47 (2018)    Sujet du message: A Monsieur Poireaux Brunemain Répondre en citant

Mademoiselle Boissard,

Vous avez conscience qu'il a mit dans l'embarras messieurs Belorme et Ajonc. Embarras n'est pas le mot, il en a fait des parjures. Des hommes sans paroles ni honneur.
Je suis toutefois soulagé de vous voir égale à vous même en ne mentionnant pas mon propre embarras. C'est comme souvent le cas ma personne qui se retrouve la plus lésée en ces affaires. J'avais donné ma parole aux familles, aux amis, à mes supérieurs. Tout simplement parce que j'ai fait l'erreur de croire l'homme que vous érigez en héros.
J'ai perdu mon honneur, écopé de blâmes, et vu ma carrière se terminer à cause de gens qui ne savent pas tenir une parole. Il m'a fallu produire un démenti et des excuses publiques.

A cause de piètre conception de l'honneur, et pour avoir répondu de lui, je suis astreint à ne pas pouvoir occuper de responsabilité dans le guet.

Quand vous aurez un peu plus de maturité, vous comprendrez que parfois, les serments et les promesses sont des choses importantes pour certaines personnes. Vous comprendrez aussi qu'être un héros c'est parfois faire le choix de ne rien faire ou de faire le choix moralement le plus déchirant.

Comme beaucoup de petites filles, votre modèle d'homme héroïque demeure un homme blond en armure sur un grand cheval.

Qui abandonne son épouse enceinte pour aller courir de par le monde et qui refuse à ces jeunes gens effrayés de pouvoir rentrer chez eux.

Grandissez. Il est temps.

* Le berceau sera retourné, et les prochaines lettres ré-expédiées à l'envoyeuse.*

_________________


''Quelle impuissance face à sa vie ! Un galet dans une rivière, tout au plus. La pensée subite de vivre en un éclair, de crever puis de finir oublié lui tomba dessus comme une étoile filante, laissant un cratère fumant dans ses espoirs d'avenir.''


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:41 (2018)    Sujet du message: A Monsieur Poireaux Brunemain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les Mémoires d'Estel Index du Forum -> Les Mémoires d'Estel -> Le Postier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Ile-fantasy phpBB2 theme by Vincemuss.